Belgique

L'opération FIPA a été menée entre 14 heures et 20 heures dans les tranpsorts en commun de la SNCB, de la Stib et De Lijn.

Une action de police intégrée s'est déroulée sur le réseau des transports en commun bruxellois ce lundi. L'opération, coordonnée par la police fédérale, a été réalisée de 14 heures à 20 heures par la police fédérale des Chemins de Fer, les services de sécurité des sociétés de transports en commun et quatre zones de police de la Région de Bruxelles-Capitale (Midi, Marlow, Montgomery et Bruxelles-Nord). L’Office des Etrangers et le parquet de Bruxelles ont également appuyé l’action sur le terrain.

Au total, 14.469 passagers ont été contrôlés. 785 usagers n'étaient pas en possesion d'un titre de transport valable, 152 au niveau de la SNCB, 569 pour la Stib et 64 pour De Lijn. Les policiers ont procédé lors de ces contrôles à 36 arrestations administratives, à 6 arrestations judiciaires, à la découverte de 13 personnes en possession de stupéfiants, à 30 interceptions de personnes en séjour illégal dans le pays, dont six dans la zone Polbruno. Une personne signalée disparue a aussi été retrouvée dans un tram lors d’un contrôle effectué par la zone Midi.

L’objectif était de réduire la criminalité et renforcer le sentiment de sécurité parmi les usagers. Les contrôles ont eu lieu dans les trains et les gares de la SNCB, dans les métros et les stations de métro, dans les bus et les trams, et aux arrêts de ces derniers. L'action ciblait notamment la validité des titres de transport ou encore de la présence de drogues.