Belgique Alors que les prix du fixe s’encroûtent, le spectre d’un quatrième larron ressort du tiroir. C’est qu’il y a des licences à vendre...

Faut-il le rappeller : si, en Belgique, il est possible de se lier à plusieurs dizaines d’opérateurs mobiles, seuls trois d’entre eux disposent d’une licence et d’un réseau (physique) : Proximus, Orange et Telenet-Base.

À en croire Alexander De Croo (Open VLD), ministre de l’Agenda numérique, trois opérateurs, ce n’est pas suffisant. "À l’heure actuelle, la Belgique enregistre un score très faible en consommation de données mobiles et en même temps, les prix des data mobiles sont nettement plus élevés que dans d’autres pays. En faisant de la place à un quatrième et nouveau réseau, nous favorisons les investissements, une concurrence sur les prix plus forte et donc des prix plus bas pour les consommateurs."

(...)