Belgique

Entre 55.000 (selon la police) et 70.000 personnes (selon les syndicats) manifestent ce mercredi à Bruxelles pour défendre des pensions "dignes". La police de Bruxelles n'a recensé aucun incident depuis le début de la marche, a-t-elle indiqué à l'agence Belga. Les premiers manifestants ont atteint la gare du Midi, où le cortège se disloquera vers 14h. Les dizaines de milliers de personnes ont quitté les alentours de la gare du Nord à Bruxelles vers 11h. A l'appel du front commun syndical, les manifestants protestent contre les réformes prévues par le gouvernement, notamment le projet de pension à points.

Munis de pancartes plaidant pour des pensions "justes" et au rythme des pétards, le cortège traverse Bruxelles pour rejoindre la gare du Midi.

Plusieurs animations sont prévues le long du parcours. Devant la tour des Finances, les manifestants ont notamment lancé de nombreux avions en papier pour symboliser "les droits des travailleurs qui s'envolent".


"Stop au massacre"

"Stop au massacre", s'exclame Robert Vertenueil, secrétaire général de la FGTB. "Le gouvernement a pris l'habitude de s'en prendre aux plus faibles, aux chômeurs, aux malades et aux pensionnés. Il doit renoncer définitivement à l'introduction de la pension à points tant que nous n'avons pas discuté du fond de ce système."

Les syndicats réclament également une véritable reconnaissance de la pénibilité des carrières professionnelles. "Nous voulons un système de pensions digne et suffisant pour vivre, pas travailler plus pour gagner moins", ajoute Marie-Helene Ska, secrétaire générale de la CSC.



Le ramassage des sacs poubelles perturbé

Le ramassage des sacs poubelles par Bruxelles Propreté est fortement perturbé par la manifestation nationale pour les pensions. Seuls les sacs bleus et jaunes seront ramassés en fonction des disponibilités. Les communes touchées par ces perturbations sont Schaerbeek, Saint-Josse-ten-Noode, Watermael-Boitsfort, Etterbeek, Bruxelles dan le quartier Belliard et une petite partie d'Ixelles.

Les sacs blancs ne seront pas ramassés dans ces communes et Bruxelles Propreté demande aux habitants de les ramener chez eux et de les ressortir lors de la prochaine tournée le samedi 19 mai. En fonction des disponibilités, les sacs bleus (PMC) et jaunes (papier-carton) seront ramassés mercredi après-midi.


© IPM


"Les indépendants espèrent la réforme des pensions" déclare l'UCM

"Quelques milliers de manifestants, souvent mal informés par les syndicats, ne doivent pas mettre en péril la réforme des pensions. Celle-ci est indispensable pour assurer la pérennité du système, mais aussi pour le rendre transparent et équitable. Il est temps de mettre fin aux privilèges, de garantir la justice sociale et de mieux valoriser le travail effectif", a réagi l'UCM, l'organisation d'indépendants en Wallonie et à Bruxelles, à la suite de la manifestation syndicale pour les pensions à Bruxelles. "La réforme engagée par le gouvernement n'est pas la seule possible, mais elle répond à la double exigence de pérennité et de transparence. Le système à points, en vigueur dans les pays scandinaves, permet de tenir compte des années travaillées et des cotisations versées. Il garantit une liaison à l'indice des prix, mais aussi à l'évolution des salaires. Il permet des formules nouvelles en fin de carrière, notamment la pension à mi-temps. Il transcende les statuts d'indépendant, de salarié ou de fonctionnaire pour assurer à chacun une pension conforme à sa carrière", commente l'UCM.

L'UCM demande la poursuite de la concertation, en particulier sur les mécanismes correctifs qui permettent de tenir compte des carrières longues et pénibles.

Enfin, l'UCM regrette "que les syndicats fassent circuler, à propos de la réforme des pensions, des rumeurs et des informations approximatives" et sèment l'inquiétude.