Belgique

Le conseil des ministres a décidé jeudi de maintenir à 550 personnes le nombre de militaires déployés dans les grandes villes belges dans le cadre de l'opération "Vigilant Guardian" (OVG) en renfort de la police fédérale, avec une possible augmentation à 870 durant le période du sommet de l'Otan, prévu le mois prochain à Bruxelles.

 "L'appui de la Défense est maintenu à 550 militaires pour une période d'un mois, du 3 juillet au 2 août 2018. Ce nombre tient par ailleurs compte d'une capacité de réserve susceptible d'être immédiatement déployée", a annoncé le gouvernement dans un communiqué.

"L'appui de la Défense continuera à être réduit à intervalles réguliers, en collaboration avec la police et en fonction des besoins rencontrés sur le terrain", ajoute le texte.

"Indépendamment du niveau de la menace (actuellement de 2 sur une échelle de quatre, avec un "certain nombre de cibles potentielles" maintenues au niveau 3), la mission de surveillance dans le cadre du sommet de l'Otan peut être appuyée par un contingent de maximum 870 militaires, du 10 au 13 juillet.

Le sommet des chefs d'Etat et de gouvernement alliés se tiendra les 11 et 12 juillet dans les nouvelles installations de l'Otan.

L'Organe de coordination pour l'analyse de la menace (OCAM) a effectué une nouvelle analyse de la menace le 19 juin, mais sans modifier les niveaux d'alerte terroriste.