Belgique

Les immatriculations enregistrées en néerlandais sont plus nombreuses dans les communes du nord de Bruxelles

BRUXELLES L'an dernier à Bruxelles, 5.498 demandes d'immatriculations provenant d'un particulier ont été libellées en néerlandais (6,24%) et 82.589 en français (93,76%), a répondu le secrétaire d'Etat à la Mobilité Etienne Schouppe (CD&V) à une question écrite du député Ben Weyts (N-VA), rapporte vendredi La Libre Belgique.

Les immatriculations enregistrées en néerlandais sont plus nombreuses dans les communes du nord de Bruxelles - Berchem, Jette, Ganshoren, Bruxelles-Ville et Anderlecht - que dans les communes du sud.

En ce qui concerne les communes à facilités, il apparaît que 80% des demandes d'immatriculation introduites par un particulier en 2010 l'ont été en français (4.997) et 19,8% en néerlandais (1.230).

Il est également ressorti des chiffres qu'il y a nettement plus de demandes d'immatriculation libellées en français en Flandre (31.921, dont 22.959 dans le Brabant flamand) qu'il y en a en néerlandais en Wallonie (5.187).
Quant aux demandes introduites par une entreprise établie à Bruxelles, la demande est toujours plus forte du côté francophone mais la disparité est moins importante: 53.289 contre 24.668.

© La Dernière Heure 2011