Accident de Godinne: la ligne 154 n’était pas une priorité

A. C. Publié le - Mis à jour le

Belgique

Elle n’a donc pas été équipée du système de freinage TBL1+, selon Paul Magnette

GODINNE La collision entre deux trains de marchandises à Godinne, le vendredi 11 mai à 11 h 30, pouvait-elle être évitée ? L’audition du ministre des Entreprises publiques Paul Magnette (PS), hier en commission de l’Infrastructure de la Chambre, n’a pas permis de répondre à la question. C’est en effet l’enquête judiciaire qui devra déterminer, notamment, si un problème de signalisation est la cause de l’accident.

Mais le ministre a tout de même confirmé que la ligne 154, sur laquelle s’est produite la collision, n’est pas équipée du système de freinage d’urgence TBL1 +. Et de renvoyer la balle dans le camp d’Infrabel, gestionnaire du réseau ferroviaire.

“Infrabel nous communique que l’équipement en TBL1+ ne pouvait se faire simultanément sur l’ensemble du réseau” , a-t-il commenté. “Elle a donc décidé d’établir des priorités au rang desquelles le nombre de trains et de voyageurs transportés. Sur base de ces critères destinés à objectiver le risque, il n’a pas été décidé d’équiper prioritairement la ligne 154.”

Dans la foulée, le ministre a précisé en revanche que “cet axe, faisant partie d’un corridor de fret européen, sera l’un des premiers en Belgique à être doté du système européen ETCS” , plus performant que le TBL1+. Réaction étonnée de Christophe Bastin (CDH)… “Vous dites que la ligne 154 est un corridor de fret européen. Je considère donc qu’elle devrait être une priorité pour l’équipement en TBL1+.”

Globalement, les parlementaires sont restés sur leur faim en ce qui concerne les détails liés à la sécurité des trains. À sa décharge, le ministre est dépendant de l’enquête judiciaire. En plus, la compétence liée aux normes de sécurité dans le transport revient au secrétaire d’État à la Mobilité, Melchior Wathelet (CDH) – qui sera, à n’en pas douter, prochainement interrogé sur ce point.

Par ailleurs, Paul Magnette a fait savoir que le trafic ferroviaire entre Godinne et Dinant devrait être rétabli, “au moins partiellement” , pour “le milieu de cette semaine” . Et a souligné que “au stade actuel de notre connaissance, aucune vapeur toxique de produit dangereux n’a eu lieu” . Rassurant pour les riverains.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner