Belgique Seul le train de passagers semble avoir roulé à vive allure sur ce tronçon, à cette heure. Pourquoi ?

C’est la question que tout le monde se posait, ce lundi, à la suite du terrible drame survenu sur la ligne 125 : pourquoi le train de passagers ayant percuté le train de marchandises n’a-t-il pas ralenti… comme les autres ?

Les quatre enquêtes ouvertes par le parquet, le SPF Mobilité, Infrabel et la SNCB devront bien sûr permettre de découvrir les causes exactes de l’accident survenu dimanche soir mais, déjà, un détail interpelle : seul le train de passagers semble avoir roulé à vive allure sur ce tronçon, à cette heure. Pourquoi ?

On le sait, en effet, des perturbations ont été constatées sur cette ligne en fin de journée, dès 19 h 30. La foudre est une cause notamment évoquée pour le moment; le gestionnaire du réseau n’ignorait pas ces perturbations, des électromécaniciens étaient d’ailleurs en train d’œuvrer sur cette voie…

L’accident est quant à lui survenu peu après 23 heures… plusieurs heures après que le gestionnaire du réseau a observé ces perturbations. Que s’est-il passé avant le passage du train de passagers ? D’après les informations qui nous reviennent, plusieurs trains ont bel et bien circulé sur la ligne 125; en prenant du retard certes mais ils ont circulé, observant une vitesse faible et contrôlée, vu les circonstances.

Les enquêteurs ont d’ores et déjà entendu le conducteur du train de marchandises percuté et, toujours selon nos informations, ce dernier a confirmé qu’il avait bien aperçu les feux lumineux indiquant des perturbations. Dans pareil cas de figure, deux feux lumineux précèdent un feu rouge.

C’est la raison pour laquelle, comme d’autres trains avant sans doute, ce train roulait à une très faible allure… Et c’est ainsi qu’il fut percuté à l’arrière par le train de passagers.

Le conducteur de ce dernier train n’a-t-il pas respecté les signaux de sécurité ? Un incident l’a-t-il empêché de détecter ces signaux correctement ? Le brouillard est-il en cause ? Et si le feu était bien au rouge, a-t-il soudainement changé, permettant le passage du train de passagers ? Autant de questions auxquelles les enquêteurs devront impérativement répondre.