Belgique

La boîte noire du train de voyageurs impliqué dimanche soir dans l'accident mortel survenu à Saint-Georges-sur-Meuse a été retrouvée, a appris mardi matin l'agence Belga à bonnes sources. Le parquet a confirmé l'information et précisé qu'elle était partie à l'analyse. Les délais pour avoir les résultats ne peuvent être évalués et, sans ces données, la Justice ne peut communiquer sur les avancées des investigations, a souligné le parquet.

Dimanche vers 23h00, un train de voyageurs est entré en collision avec un train de marchandises sur la ligne 125 Namur-Liège au niveau de Saint-Georges-sur-Meuse. Le bilan est de trois morts et dix blessés.

Un des trois blessés hospitalisés toujours dans un état critique

Trois des dix blessés lors de la catastrophe ferroviaire de Saint-Georges-sur-Meuse sont toujours hospitalisés dans différents établissements de la région liégeoise. Le patient admis au CHR Citadelle est dans un état critique et son pronostic vital demeure engagé, a-t-on appris mardi matin auprès de la porte-parole de l'institution hospitalière. Cet homme de 26 ans a été grièvement blessé lors du choc et est devenu paraplégique. Il souffre d'une fracture au niveau du dos, des côtes et se plaint de douleurs abdominales. Il a été opéré une nouvelle fois lundi et se trouve toujours aux soins intensifs.

L'état de santé des deux autres victimes est moins préoccupant. Admise au Centre Hospitalier du Bois de l'Abbaye à Seraing, une jeune dame d'une vingtaine d'années a été opérée lundi pour une fracture et restera alitée plusieurs jours.

Une autre patiente conduite au CHU de Liège a été placée sous surveillance en raison des traumatismes physiques mais surtout psychologiques engendrés par l'accident.

Quant aux deux blessés pris en charge à Huy pour des douleurs thoraciques et à différents membres suite à leur projection dans le wagon, ils ont passé la nuit de lundi à mardi à l'hôpital. Ils ont cependant reçu en matinée le feu vert de la faculté pour rejoindre leur domicile.