Belgique

En juin, les demandeurs d’emploi inscrits chez Actiris (l’Office régional bruxellois de l’Emploi) ont reçu un mail pour le moins surprenant les encourageant à se porter candidats pour participer à une nouvelle émission de la RTBF. "Vous ne cessez de postuler mais les portes se ferment systématiquement ? Alors, ceci est pour vous ! Aujourd’hui, envoyer un CV est souvent loin d’être suffisant pour se faire engager. Il faut parfois employer tous les moyens pour intéresser un chef d’entreprise et trouver le travail de ses rêves", pouvait-on lire dans le mail en question.

Cet appel à candidatures concerne l’émission Je veux ce joooooob ! qui sera normalement diffusée en janvier 2014.

Selon la RTBF, celle-ci permettra à dix candidats de trouver le job idéal en une semaine seulement. "Dans chaque émission, les candidats devront relever un défi exceptionnel pour séduire et convaincre un futur employeur. Lors de cette expérience hors du commun, vous aurez la chance d’être entouré de coaches, prêts à tout p our bouleverser votre destin !", promet la télévision publique sur son site.

Actiris a donc joué les casteurs en mettant gracieusement ses fichiers à disposition de la boîte de production Ebuco. "C’était l’une des options pour trouver des candidats pouvant être intéressés par l’expérience. Tous les demandeurs d’emploi n’ont pas été sollicités. Nos services internes ont établi une sélection sur la base de différents critères", explique Vincent Dewez, directeur de la communication chez Actiris.

Via l’émission, Actiris espère obtenir de la visibilité afin de mieux faire connaître ses différents services et mettre en valeur le dynamisme des chercheurs d’emploi. "Une série de pistes seront données pour aider les gens à trouver un emploi. Car c’est un processus qui ne se limite pas à envoyer un CV et à attendre. Cela demande plus d’efforts !"

L’Office bruxellois de l’Emploi se dit malgré tout bien conscient des limites d’une telle émission. "Cela ne va pas permettre à tout le monde de trouver un emploi. D’autant qu’il n’y a pas assez d’offres pour tout le monde, c’est une réalité économique", indique Vincent Dewez qui assure qu’il s’agira plus d’un docu-feuilleton que d’une téléréalité : "C’est la même boîte de production que pour l’émission Starter mais les demandeurs d’emploi ne seront jamais mis en concurrence. On ne tombera pas dans ce travers de la téléréalité. Mais ce format d’émission permettra de rendre ce sujet assez sérieux plus attractif".

Sur les réseaux sociaux , l’appel à candidatures de la RTBF n’a pas tardé à susciter un déferlement de réactions négatives : "Un divertissement sur le dos des chômeurs" ou "Le spectacle de la misère, ça fait vendre !" Et un internaute de s’interroger : "Quel est l’intérêt si ce n’est stigmatiser une partie de la population ?"