Belgique

Le boxeur montois vient d'être remis en liberté conditionnelle

Inculpé dans l'affaire dite désormais Pauwels, du nom de l'animateur télé mêlé (pour le cas de Lasne) à ce dossier de grand bandistime dans lequel cinq personnes sont en détention, le célèbre boxeur Said Hakimi vient d'être remis en liberté. Son avocat, le pénaliste Fabian Lauvaux, nous confirme l'information : "Nous avons effectivement pu obtenir une main levée de la juge d'instruction". Le boxeur, placé sous bracelet électronique depuis le mois de mars dernier, est donc remis en liberté sous conditions. "Des conditions très classiques, rien de particulier. Il doit être suivi par la maison de justice, être de bonne conduite, ne plus commettre d'infraction, se présenter à toutes les convocaitons, etc", précise l'avocat Fabian Lauvaux.

Boxeur réputé, représentant la Belgique pour sa catégorie d'âge, Said Hakimi, est inculpé dans ce dossier de grand banditisme pour association de malfaiteurs dans le cadre de vols avec violence et trafic de stupéfiants.

Son frère, Farid Hakimi, également boxeur reconnu, reste lui, en détention. Pour rappel, ce dernier est soupçonné d'être le meneur de la bande ayant commis plusieurs vols avec violence dont le home invasion de Lasne. Celui pour lequel Stéephane Pauwels est inculpé.