Belgique Air Belgium à Charleroi: La compagnie obligée de reporter son 1er vol entre Charleroi et Hong Kong au 3 juin

Air Belgium a reporté au dimanche 3 juin son premier vol à destination de Hong Kong depuis Charleroi, dont le décollage était prévu ce lundi 30 avril, a annoncé mercredi après-midi la compagnie aérienne belge. L'entreprise ne dispose en effet toujours pas de l'autorisation, pourtant indispensable, de survol de l'espace aérien russe. Tous les passagers qui avaient réservé un billet d'ici au 3 juin ont été informés par email et la compagnie les appellera chacun individuellement pour s'excuser et proposer des alternatives, assure Air Belgium. Ces personnes pourront embarquer sur d'autres vols, aux frais de la compagnie belge, demander un remboursement intégral ou choisir une date de voyage différée avec une compensation à la clé.


"Malgré tous les efforts de nos équipes et des autorités belges, nous attendons toujours que les autorités russes nous délivrent une autorisation de survol, sachant que nous sommes obligés de survoler l'espace aérien russe", se désole Niky Terzakis, le CEO d'Air Belgium. Il s'engage toutefois à tout mettre en oeuvre pour obtenir cette autorisation de survol le plus vite possible. Il se dit d'ailleurs optimiste sur ce point. "On est à quelques jours de l'avoir mais on préfère se donner de la marge", a-t-il confié à l'agence Belga.

"Un deuxième problème réside dans l'incertitude qui découle de ce retard, ainsi que dans la mise en œuvre compliquée et retardée des GDS (Global Distribution Systems), qui empêche les touristes chinois d'emprunter nos vols", ajoute le patron belge.

"Ce sont les aléas de l'aviation", confie-t-il encore, parlant de décision "difficile voire impopulaire" compte tenu des attentes du marché. "Il fallait prendre une décision et garder cette épée de Damoclès sur la tête était inacceptable", estime Niky Terzakis.