Belgique

La police contrôlera plus que jamais lors de la prochaine campagne contre l'alcool au volant

BRUXELLES La police contrôlera plus que jamais lors de la prochaine campagne Bob qui aura lieu du 28 novembre au 11 janvier, a-t-on appris mardi lors du lancement de la campagne par l'IBSR (Institut belge pour la sécurité routière), le Secrétaire d'Etat à la Mobilité Etienne Schouppe, Assuralia, les polices locale et fédérale et l'association des brasseurs belges Arnoldus.

La police compte mener des contrôles d'alcoolémie auprès de 180.000 automobilistes pendant les six semaines de la campagne, soit 10% de plus que pendant la campagne 2005/2006, qui était déjà une année record en la matière. L'augmentation du nombre de contrôles d'alcoolémie tient compte des analyses des accidents de la route constatés par le passé, selon Rudi Wagelmans de la commission permanente de la police locale. La police contrôlera donc de manière sélective.

Selon Etienne Schouppe la campagne Bob, organisée pour la 1ère fois en 1995, est plus que nécessaire, "surtout quand on sait que rouler sous l'influence de l'alcool figure dans le top 3 des causes d'accident". Selon lui, environ 1 accident grave sur 4 pourrait être évité si tous les conducteurs évitaient de prendre le volant en ayant bu.

Concrètement, l'IBSR indique que les sanctions pour conduite sous influence de l'alcool sont particulièrement sévères et encore plus lourdes en cas de récidive, et que le conducteur débutant encourt des peines plus sévères.

Le permis de conduire de jeunes conducteurs est directement retiré quand ils sont interpellés en état d'ébriété, précise M. Schouppe. Ils doivent alors au moins repasser l'examen théorique ou pratique avant de pouvoir reprendre le volant. Cette mesure vaut déjà à partir d'un taux d'alcool de 0,5 pour mille. D'après les chiffres de l'IBSR, la majorité des personnes saouls au volant sont des hommes de 40 à 54 ans.

La campagne Bob qui se décline en trois affiches, en spots tv, en livrets et dépliants, et sur internet, est intitulée "Et comment remerciez-vous votre Bob? ". De nombreux commerçants du secteur horeca soutiennent la campagne, et les fêtards n'ayant pas de Bob pour les reconduire peuvent utiliser les transports en commun (TEC, STIB et De Lijn). Le ton de la campagne est sympathique, ludique et non moralisateur.

Un relèvement du niveau d'alerte terroriste en Belgique pourrait avoir des conséquences sur le nombre de contrôles. Le niveau d'alerte n'a pour l'instant pas été relevé à la suite de l'envoi de dvds à Vtm et à la VRT contenant des menaces à l'encontre de la Belgique. En cas de relèvement du niveau, certains policiers prévus pour la campagne pourraient être mobilisés dans le cadre de l'alerte terroriste.