Belgique

Concrètement, le remboursement de ce médicament est maintenu depuis le 1er juin pour les patients qui suivaient déjà un traitement


BRUXELLES Alors que depuis le 1er juin 2011 le seul médicament pour les patients ayant atteint un stade sévère de la maladie d'Alzheimer n'est plus remboursé pour les nouveaux cas, l'Institut national d'excellence en santé et services sociaux (NICE) recommande son remboursement comme c'est le cas dans d'autres pays en Europe, indiquent jeudi l'association 'Alzheimer Belgique' et un collectif belge constitué d'experts de la maladie. Sur base des nouveaux arguments et des nouvelles études, "la décision de l'INAMI pourrait être revue", selon une collaboratrice de la ministre des Affaires sociales et de la Santé publique.

Il y a deux ans, l'Institut national d'assurance maladie-invalidité (INAMI) avait décidé, à la suite d'un rapport négatif du centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE), de ne plus rembourser à l'avenir le seul médicament pour les patients ayant atteint un stade sévère de la maladie d'Alzheimer, à savoir la mémantine. Ce rapport remettait en question le traitement médicamenteux de la maladie et son efficacité.

Concrètement, le remboursement de ce médicament est maintenu depuis le 1er juin pour les patients qui suivaient déjà un traitement mais les 60 à 70.000 patients souffrant d'Alzheimer à un stade léger ou modéré se verront privés de remboursement lorsque leur maladie atteindra un stade plus sévère.

NICE estime que le traitement est pourtant plus avantageux, en terme de coûts, par rapport aux meilleurs soins disponibles et réclame son remboursement pour tous les patients ayant atteint un stade sévère de la maladie d'Alzheimer

© La Dernière Heure 2011