Belgique

Anne Demelenne (FGTB) fait le bilan du PS. Et avertit le gouvernement...

BRUXELLES Au 1er mai de l'an passé, à Namur, elle avait tancé un PS fraîchement de retour au pouvoir fédéral, l'avertissant : "Dire de nouveau que sans eux cela aurait été pire, cela ne nous suffira plus !"

Est-elle satisfaite de ce même PS, la secrétaire générale de la FGTB, Anne Demelenne ? "Le PS a été loyal et correct envers les positions que nous défendons, tant lors de l'accord interprofessionnel que dans la crise du moment" , réagit-elle dans l'entretien qu'elle accorde à La DH à la veille de la fête du Travail.

Correct et loyal, sans plus ?

"C'est déjà pas mal : ils résistent aux idéologies libérales au sein du gouvernement. Mais notre avertissement est clair et ne concerne pas qu'eux : pas question, quand le 7 juin sera passé, de nous laisser entraîner dans un vaste plan d'austérité ! Les travailleurs n'ont pas à être punis pour des fautes qu'ils n'ont pas commises ! Ce ne sont pas eux qui ont joué en Bourse ou placé leurs économies dans des produits toxiques !"

On évoque pourtant de plus en plus pareil plan d'austérité lors du conclave budgétaire du mois de juillet...

"Que le gouvernement sache que s'il fait ça, ce sera une véritable déclaration de guerre ! La colère des travailleurs se manifestera alors de façon très claire ! Ils n'ont pas eu de juste retour sur leurs salaires au temps de la croissance, pas question qu'ils se voient en plus infliger un Plan global bis ou un nouveau Pacte des générations !..."

Y a-t-il vraiment moyen de faire autrement ?

"Absolument ! Les travailleurs sont les premiers investisseurs de ce pays ! Soutenir l'emploi, c'est aider l'économie. Il faut lancer de grands travaux d'infrastructures, notamment dans les transports en commun, ce qui sera bénéfique à l'environnement. Il faut mieux isoler aussi les bâtiments publics et privés, et avoir une taxation beaucoup plus juste, notamment en s'attaquant à la fraude fiscale !"

La fête du Travail porte-t-elle bien son nom, cette année ? Ne sera-t-elle pas assez morose ?...

"C'est clair que le travail est en deuil en ce moment. Raison de plus pour ne pas accroître le sentiment d'injustice..."

Le PS est fort malmené dans les sondages qui se succèdent, ça vous inquiète ?

"Disons que je serai inquiète si, au lendemain du 7 juin, nos relais traditionnels de gauche que sont le PS et Écolo ne sont pas aux responsabilités. Cela rendrait les choses beaucoup plus compliquées..."



© La Dernière Heure 2009