Belgique

Voici le texte intégral du communiqué des présidents francophones de ce vendredi

BRUXELLES "1. Nous sommes indignés de la décision du gouvernement flamand de refuser de nommer des bourgmestres élus par une grande majorité des habitants de leur commune. Nous ne pouvons accepter ce déni de démocratie. Cette décision représente tout sauf le geste d'apaisement que les partis francophones avaient demandé dans le contexte institutionnel tendu que l'on connaît entre les communautés du pays.

Nous confirmons notre solidarité vis-à-vis des quatre bourgmestres et prendrons toutes les initiatives au plan national et international pour soutenir et défendre ceux-ci sur le plan politique et juridique, en vue de leur permettre d'exercer pleinement le mandat qui leur a été confié par les électeurs.

Une solution concernant les bourgmestres devra faire partie de toute décision relative à la périphérie. Nous invitons les communes bruxelloises et wallonnes à manifester leur solidarité à l'égard de ces bourgmestres.

2. Par ailleurs, afin de restaurer la confiance, nous demandons à nos homologues du Nord du pays de s'engager à trouver des solutions négociées dans le dossier de BHV et à éviter toute prise de décision par des représentants d'une communauté excluant les représentants de l'autre.

3. Nous allons poursuivre la concertation entre francophones pour préparer la définition de positions communes relatives aux débats communautaires.

4. Enfin, la Commission Wallonie - Bruxelles sera installée rapidement pour commencer ses travaux dès le début du mois de décembre.

En conclusion, les partis francophones rappellent leur attachement à la loyauté fédérale."



© La Dernière Heure 2007