Belgique

Quelque 2.000 personnes ont participé vendredi soir à Oostnieuwkerke (Flandre occidentale) à une marche silencieuse pour dénoncer la violence gratuite. La manifestation se déroulait à la suite du décès d'Ann-Laure Decadt, 31 ans, qui a été mortellement fauchée dans les rues de New York il y a une dizaine de jours. La jeune femme doit être enterrée samedi. Le 31 octobre dernier, un homme a roulé avec une voiture-bélier sur une piste cyclable populaire le long de la rivière Hudson, dans l'ouest de Manhattan, à New York. Huit personnes ont perdu la vie, dont la jeune Belge. Les faits ont été considérés comme une attaque terroriste.

Les proches et connaissances de la victime belge ont obtenu l'accord de la famille en vue d'organiser une veillée silencieuses pour dénoncer la violence gratuite.

Vers 19 heures, quelque 2.000 personnes étaient rassemblées. Un texte a été lu, plaidant pour l'amour, la paix et l'humanité et dénonçant la haine. Les participants ont ensuite marché sur un kilomètre et demi environ dans le centre d'Oostnieuwkerke. Des bougies ont été déposées devant l'église dans laquelle les funérailles d'Ann-Laure Decadt doivent se dérouler samedi.

© belga