Belgique

Mehdi Nemmouche comparaissait ce jeudi devant la chambre du conseil. Selon ses avocats, Mes Sébastien Courtoy et Henri Laquay, l'auteur présumé de l'attentat au musée juif de Bruxelles a fait savoir que, pour raisons médicales, il ne participerait pas à son procès. "Il est en train de perdre la vue et l'ouïe. Il ne viendra pas à son procès sauf en cas de revirement de l'administration pénitentiaire", a affirmé Sébastien Courtoy.

L'avocat a ensuite précisé que "cela fait plus d'un an qu'il demande a être soigné. Il faut simplement réaliser une IRM et dans ce cas, pas de problème, il participera au procès."


Me Laquay a quant à lui ajouté que : "on ne peut pas accepter que cette personne ne soit pas soignée. Nous sommes obligés de vous en informer".

Depuis environ deux ans, Mehdi Nemmouche n'avait plus comparu physiquement devant les chambres d'instruction. Il est inculpé d'assassinat dans un contexte terroriste, suspect principal de l'attentat au Musée Juif de Bruxelles, commis le 24 mai 2014 et qui avait fait quatre morts.

Mehdi Nemmouche avait été interpellé à Marseille le 30 mai 2014, suspecté d'être l'auteur de la tuerie au Musée Juif de Bruxelles le 24 mai 2014. Deux autres individus sont également suspectés dans ce dossier, Nacer Bendrer et Mounir Attalah. Ils avaient été transférés en Belgique en février et juillet 2015 mais ils ont depuis été remis en liberté sous conditions. Un avis de recherche concernant un quatrième suspect potentiel avait été diffusé mi-janvier 2015. Celui-ci avait été filmé quelques jours après l'attentat en compagnie de Mehdi Nemmouche, mais il n'a toujours pas été identifié.

L'enquête sur l'attentat au Musée Juif est désormais bouclée, après trois ans d'investigations. La chambre du conseil de Bruxelles devra décider devant quelle juridiction renvoyer le dossier.