Attentats de Bruxelles: deux kamikazes identifiés

Rédaction DH et Belga Publié le - Mis à jour le

Live
Belgique Il s'agit des frères El Bakraoui. C'est une information relayée par nos confrères de la RTBF.

Les frères Khalid et Ibrahim El Bakraoui, qui étaient recherchés pour leurs liens avec le réseau terroriste impliqué dans les attentats du 13 novembre à Paris, ont été identifiés comme étant les kamizakes qui se sont fait exploser ce mardi à Bruxelles.

Ibrahim se serait fait exploser à Zaventem tandis que Khalid est à l'origine de l'explosion dans le métro de Maelbeek, explique la RTBF citant des sources policières.

Ces deux frères, des délinquants connus, appartiendraient donc à la filière responsable des attentats de Paris et dont plusieurs membres, notamment Salah Abdeslam, ont été arrêtés.

Les frères Khalid et Brahim El Bakraoui étaient déjà connus de la justice. Pour rappel, Khalid est suspecté d'avoir loué sous une fausse identité l'habitation de la rue de Dries à Forest.

Selon les informations de la DH, Khalid et Ibrahim El Bakraoui, âgés de 27 et 30 ans, étaient déjà recherchés par la police. L’un pour terrorisme, l’autre pour une peine à exécuter. Ils pourraient donc être les deux personnes qui ont pris la fuite de l’appartement de Forest où la police est venue perquisitionner. La police était à leur recherche depuis une semaine.

En octobre 2010, Ibrahim avait été condamné par le tribunal correctionnel de Bruxelles pour avoir tiré sur des policiers à la kalachnikov. Les événements dataient du 30 janvier de cette année-là, boulevard Adolphe Max, à Bruxelles, et rue de Wautier, à Laeken.

Avec un complice, Ibrahim commet alors un braquage chez un agent de change. Ibrahim reste dans la voiture et fait le guet. Une fois le braquage commis, les auteurs s’en vont, à trois, dans la voiture. La police tente de les intercepter mais Ibrahim El Bakraoui fait feu à plusieurs reprises sur les agents et blesse l’un d’entre eux de trois projectiles.

Ibrahim avait été reconnu coupable et condamné à une peine de 9 ans de prison. En février 2011 cette fois, c’est Khalid El Bakraoui qui s'est retrouvé devant la justice. Il a été condamné à 5 ans de prison sans sursis pour des car-jackings. Lors de son arrestation à l’époque, il détenait des kalachnikovs avec ses complices.