Belgique

Selon nos informations, une opération a été menée hier en fin d'après midi à Laeken par l'antiterrorisme de la police judiciaire fédérale de Bruxelles dans le cadre des attentats de Bruxelles et Paris, puisqu'une équipe française et une magistrate parisienne accompagnaient. 

Un couple soupçonné d'avoir apporté un soutien logistique aux frères El Bakraoui a été interpellé et privé de liberté. Les policiers sont intervenus rue Albert, dans le quartier de l'avenue de la Reine, et y ont appréhendé M. B. et son compagnon Farid K. qui, selon diverses sources, auraient servi de boite à lettres à certains terroristes à l'époque où ceux-ci étaient recherchés des deux côtés de la frontière. Tout particulièrement à Ibrahim et Khalid El Bakraoui décédés le 22 mars 2016 à Brussels Airport (Ibrahim) et dans le métro bruxellois (Khalid). 

Les mandats de perquisition de Laeken portaient la signature d'un des juges bruxellois en charge des dossiers terro. Mme M. B. et Farid K. ont passé la nuit à la police fédérale et seront présentés cet après-midi au juge qui décidera - ou non - de les inculper et de les placer sous mandat d'arrêt. 

Toujours selon nos informations, la femme semblait ne pas être au courant. La famille est "connue de la police" pour d'autres faits. La justice française se trouve donc à Bruxelles dans le cadre de l'enquête qui se poursuit sur les attentats et, dix mois après, nous réserve encore des surprises.