Belgique

L'imam espagnol Abdelbaki Es Satty, qui est suspecté d'être le cerveau des attentats de Barcelone et de Cambrills, n'a pas uniquement séjourné de janvier à mars 2016 en Belgique mais s'est rendu plusieurs fois dans le pays ainsi qu'en France, indique mardi la VRT se basant sur les dires du bourgmestre de Vilvorde, confirmés à l'agence Belga.

"Il faudra établir aussi vite que possible avec qui il est entré en contact et comment il a pu, avec un tel profil, voyager en Europe sans être inquiété", déclare Hans Bonte, bourgmestre de Vilvorde. On a appris au début de l'enquête que l'imam Es Satty avait séjourné trois mois en Belgique, dans la région de Vilvorde, entre janvier et mars 2016 et avait fréquenté la mosquée Youssef à Diegem. 

Il en avait été écarté car il ne pouvait pas fournir un certificat de bonne vie et moeurs. "Selon plusieurs sources, il apparaît que l'imam a voyagé après mars 2016 en Belgique ainsi qu'en France. Il faut savoir où il a séjourné et avec qui il est entré en contact", estime Hans Bonte. Le bourgmestre se demande aussi comment l'imam a pu voyager en Europe sans être inquiété. "Il avait déjà été condamné et il y avait des preuves qu'il entretenait des contacts avec des gens impliqués dans des attentats précédents. Les autorités espagnoles auraient aussi voulu l'expulser. Il existe encore beaucoup de questions sans réponses".