Belgique Le paquet de 20 passe de 127 à 129 francs (+2 francs). Le paquet de 25 passe de 146 à 149 francs (+3 francs).

BRUXELLES Dès aujourd'hui, 1er août, le prix des cigarettes augmentera de deux francs pour les paquets de 20 et de trois francs pour les paquets de 25. Une augmentation à la demande des fabricants qui entendent ainsi faire face à l'augmentation du coût de la vie: salaires, coûts de production, électricité, matières premières...
Cette augmentation est la deuxième depuis le début de l'année puisque le paquet de 25 avait déjà été majoré de 4 francs en février. Un paquet qui approche désormais très fort le cap fatidique des 150 francs. Un cap, qui sera très certainement franchi l'année prochaine. `Mais, cette année, il ne devrait plus y avoir d'augmentation, explique-t-on chez BAT (Barclay, Winfield, Lucky Stricke, Belga, Dunhil). Même pour le passage à l'euro.´
Mais cette augmentation de prix est aussi l'occasion, pour les fabricants, de rappeler qu'elle ne leur rapportera pas beaucoup. De fait, sur un paquet de 25 cigarettes à 149 francs, l'Etat prendra 56,47% d'accises (84,15 francs) et 17,36 % de taxes (25,86 francs). Il ne restera au fabricant que 26,17% des rentrées (38,99 francs). C'est donc l'Etat qui sera le principal bénéficiaire de l'augmentation.
A noter également, pour les fumeurs, la disparition prochaine des petits paquets de 10 cigarettes. Lors de la journée nationale contre le tabac, le gouvernement avait, en effet, pris la décision de ne plus délivrer de timbres fiscaux pour les petits paquets. Or, ces timbres doivent absolument être apposés sur les paquets de cigarettes mis en vente. L'arrêt de la production et de la vente de ces petits paquets n'est donc plus qu'une question de semaines. Le temps pour les fabricants d'épuiser leurs stocks de timbre.
Cette mesure vise à limiter le tabagisme chez les jeunes qui préféreraient les petits paquets.