Belgique

Il proteste ainsi contre la décision d'activer la procédure en conflit d'intérêts par le parlement germanophone


BRUXELLES Le président du parlement flamand Jan Peumans (N-VA) boycottera la fête de la Communauté germanophone fixée le 15 novembre pour protester contre la décision prise lundi par le parlement germanophone d'activer la procédure en conflit d'intérêts contre la proposition de loi prévoyant la scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde.

Faisant part de cette intention mardi, Jan Peumans a qualifié d'"absurde" l'argument selon lequel le vote de la proposition de loi soutenue par les seuls députés fédéraux flamands nuira aux intérêts des germanophones.

Le parlement de la Communauté germanophone, réuni lundi soir à Eupen, a décidé au terme de plus deux heures de débats d'enclencher une procédure en conflit d'intérêts, "gelant" ainsi le dossier de scission de l'arrondissement de Bruxelles-Hal-Vilvorde (BHV) pour 120 jours. La décision a été prise par 22 parlementaires sur 25, les deux représentants du groupe Vivant s'opposant au vote de la procédure et Berni Collas (PFF) s'abstenant.

Réagissant mardi par voie de communiqué, Jan Peumans a regretté la démarche des germanophones, disant par ailleurs "en avoir marre" du recours répété à la procédure en conflit d'intérêts, un procédé qui abuse à ses yeux de l'Etat de droit.

© La Dernière Heure 2009