Belgique La Sofico a lancé deux appels à projets pour produire de l’énergie sur son domaine.

La Sofico a récemment publié deux appels à projets pour le développement énergétique sur son réseau. Un premier appel d’offres pour implanter de grandes éoliennes sur les aires autoroutières a été lancé. Le second concerne toute forme de valorisation énergétique telle que la biomasse, le photovoltaïque ou encore l’énergie éolienne (petit, moyen ou grand éolien) sur le territoire de la Sofico. "Chaque parcelle sera valorisée par le recours au mode de production d’énergie le plus approprié en fonction de ses caractéristiques."

Le ministre wallon des Travaux publics Maxime Prévot "entend privilégier l’implantation d’éoliennes le long des autoroutes et dans les parcs d’activités économiques, c’est-à-dire dans les zones où les nuisances par rapport aux habitations sont généralement limitées." Un potentiel de 65 nouvelles éoliennes a été identifié d’ici 2020 par le cabinet du ministre.

L’opérateur qui remportera le marché sera tenu au versement d’une redevance annuelle de 20.000 euros pour la première éolienne et de 7.000 euros à partir de la deuxième éolienne pour les 15 premières années d’exploitation.

Cette nouvelle a suscité de nombreuses interrogations au Parlement wallon. En effet, Olivier Destrebecq (MR) a tenté de savoir ce qu’adviendrait l’accord après les 15 premières années, ou encore "combien de parcs éoliens situés en bordure d’autoroutes sont-ils prévus ?" "Si la durée de la concession devait être supérieure à 15 ans, certains éléments, dont les certificats verts, n’interviendront plus au-delà de cette période. Ils sortiront de la formule de calcul de la concession, répond Maxime Prévot. À l’expiration de la concession, le concessionnaire devra remettre en état à ses frais les terrains affectés à la concession. Ce qui implique le démantèlement des éoliennes, sauf modalités contraires adoptées par les parties", ajoute-t-il promptement.

En Wallonie, le réseau autoroutier ne comporte pas moins de 60 aires de stationnement. "D’ici 2020, l’objectif est de permettre l’installation d’environ 25 éoliennes dans ces aires afin de participer à l’effort de production de 2.437 GWh fixé pour la filière éolienne."

La fin de l’appel a projet est fixée pour le 18 octobre, et la Sofico confie avoir "reçu plusieurs demandes pour obtenir les documents de l’appel à projets et de la prospection, ainsi que plusieurs questions sur ceux-ci."