Belgique

Les cablo-opérateurs Telenet côté flamand et Voo côté francophone "ont déjà fait savoir qu'ils étaient intéressés"


BRUXELLES Le gouvernement belge va lancer avant la fin de l'année un appel d'offres pour l'attribution d'une 4e licence de téléphonie mobile, a indiqué mardi le ministère de l'Economie, confirmant des informations de la presse belge.

Ce 4e opérateur viendra concurrencer Proximus (Belgacom), Mobistar (France Télécom) et Base (KPN).

Il s'agira en fait de deux appels d'offres complémentaires: l'un portera sur les fréquences "3G" (UMTS, transmission à haut débit) non attribuées en 2001 et l'autre sur des fréquences "2G", c'est-à-dire la technologie GSM classique, a expliqué à l'AFP Tim Van Broekhoven, un porte-parole du ministère.

La licence 3G aura une durée de 13 ans et viendra donc à terme en même temps que les licences existantes, c'est-à-dire en 2021, selon M. Van Broekhoven.

"Le gouvernement doit encore décider si ces licences seront attribuées sur dossier ou par le biais d'une vente aux enchères", a-t-il ajouté, précisant que les appels à candidatures seront lancés "après l'été" et que le gouvernement espère récolter une quarantaine de millions d'euros grâce à cette vente.

Si l'appel d'offres fait une distinction entre les licences 2G et 3G, le gouvernement penche pour un quatrième opérateur unique, un "nouvel entrant", dont l'arrivée devrait renforcer la concurrence, faire baisser les prix et augmenter la pénétration de l'internet mobile en Belgique, selon M. Van Broekhoven.

Si en 2001, la quatrième licence belge n'avait pas trouvé preneur, les cablo-opérateurs Telenet (implanté en Flandre) et Voo (côté francophone) "ont déjà fait savoir qu'ils étaient intéressés", selon le porte-parole.

© La Dernière Heure 2009