Belgique Le projet pilote de Vias d’installer l’appareil dans la voiture de personnes condamnées pour excès de vitesse débute cet été.

Pas vu, pas pris ? L’expression risque de ne plus s’appliquer aux excès de vitesse. Une boîte noire pourrait bientôt être imposée sur le véhicule des chauffards coupables d’excès de vitesse. Le principe : la boîte noire implantée dans le véhicule transmet les données de circulation, la vitesse et la position d’un véhicule à un ordinateur. En résumé, tous les excès de vitesse sont détectés en tant réel, et enregistrés.

Le dispositif sera lancé cet été en Belgique, par l’Institut Vias (ex-IBSR). Ce projet figure parmi techniques alternatives que développe l’Institut Vias, pour faire baisser le nombre de tués sur nos routes, sans devoir passer par l’introduction d’un permis à points. "Les personnes condamnées pour de gros excès de vitesse par un juge pourront voir leur véhicule équipé d’une boîte noire. L’appareil coûte autour de 250 euros et serait à la charge du contrevenant", nous explique Benoît Godart, porte-parole de l’Institut Vias.

(...)