Bruel: “BHV, c’est un peu Jérusalem…” (VIDEO)

Interview > Christian Carpentier Publié le - Mis à jour le

Belgique

"Le plus terrible, c’est qu’avec la crise qu’on traverse, il y a des problèmes plus graves à régler, non?" a encore ajouté le chanteur


Patrick Bruel sur Twizz

“Les footballeurs et les prostituées, je m’en fous!”

“Le poker est un plaisir, pas un besoin”


BRUXELLES Intéressé par BHV, Patrick Bruel ? “En tout cas, je constate qu’à la DH , vous me faites venir chaque fois que vous avez un problème à régler…” , rétorque-t-il, un large sourire aux lèvres. “La dernière fois, c’était en 1999 je crois…”

Et plus sérieusement, en France, on en parle ?

“Non, pas vraiment. Mais il ne faut pas longtemps pour comprendre que votre problème est épineux. On peut faire un parallèle avec Jérusalem, ce n’est pas si éloigné que ça. C’est très emmerdant, en fait. Le plus terrible, c’est qu’avec la crise qu’on traverse, il y a quand même des problèmes plus graves à régler, non ?”

Une solution à souffler à Albert II ?

“Ça me semble difficile. Ce problème que vous avez me heurte. Moi, je n’ai pas envie de voir Bruxelles ne plus parler français, ou la Belgique ne plus s’appeler la Belgique parce qu’on doit en rattacher une partie à la France…”

C’est possible, ça, ou c’est farfelu ?

“Non, pourquoi pas ? Mais ça me ferait de la peine que ça ne s’appelle plus la Belgique. À part ça, welcome…”

Ça détériore notre image en France ?

“Non. C’est surtout bizarre pour nous de voir un pays rester si longtemps sans gouvernement à sa tête.”

N’est-ce pas paradoxal d’entendre une kyrielle d’artistes trouver le public belge le plus chaleureux, convivial, accueillant ?

“Pas tellement. Les artistes français qui vous disent ça ont 90 % de francophones devant eux…”

C’est de la démagogie ?

“Ah non pas du tout, c’est très chaleureux, ici. Ce qui m’arrive chez vous est même totalement disproportionné par rapport aux autres pays, y compris en France. Mais dans une salle de concert, devant Coldplay, on peut oublier ses dissensions…”

Et si Bruxelles était un jour otage en Flandre, seriez-vous prêt à traduire vos chansons en néerlandais pour chanter à Forest ?

“(Il éclate de rire) Euh… Le flamand, je ne suis pas très doué. L’anglais, je peux ?”



© La Dernière Heure 2010
Interview > Christian Carpentier

Ailleurs sur le web

Votre horoscope du jour par Serge Ducas

Bélier

Vous prouvez votre attachement à vos proches par une multitude de petites attentions qui font du bien.

Taureau

Vous recherchez le grand amour si vous êtes un cœur à prendre. Les aventures ne vous intéressent pas.

Gémeaux

Ne croyez pas aux belles promesses professionnelles que des personnes peu scrupuleuses sont susceptibles de vous faire.

Cancer

Au travail, votre ténacité est récompensée. Vous remportez une belle victoire professionnelle.

Lion

Une sensation de lassitude vous envahit. Il n’est pas facile de concilier votre désir d’indépendance et votre besoin de sécurité affective.

Vierge

Vous n’avez pas de scrupules. Vous utilisez toutes vos armes pour obtenir ce que vous souhaitez.

Balance

Après quelques frictions avec votre partenaire, une discussion franche est la bienvenue.

Scorpion

Vous êtes capable de déplacer des montagnes si vous avez une cause ou un projet à défendre.

Sagittaire

Que ce soit dans le domaine du travail ou dans la sphère privée, vous avez de l’ambition, de l’audace.

Capricorne

Vous avez besoin de temps pour peaufiner votre projet et revoir éventuellement un point pour lequel subsistent encore des zones d’ombre.

Verseau

Sur le plan affectif, vous vous sentez en insécurité. Vous avez besoin que votre partenaire soit explicite.

Poissons

Vous êtes en pleine introspection ou remise en question. Vous tendez aussi à vous dévaloriser, à minimiser vos actions.

Facebook