Belgique Le père de Julie a réagi une nouvelle fois via les réseaux sociaux à la suite de l'annonce de la lettre que l'avocat de Marc Dutroux va lui envoyer. "C'est une lettre d'avocat que nous allons recevoir pas une lettre de Dutroux", précise-t-il.

"Juste pour rappel, tout être à le droit d'être défendu peu importe ce qu'il a commis. Et l'avocat de Dutroux ne fait qu'appliquer les lois belges actuelles", explique Jean-Denis Lejeune, mettant ensuite l'accent sur les changements de fond dans la réglementation de remise en liberté de criminels. 

"C'est au niveau législatif qu'il faudrait agir pour que de tels crimes soient punis à leur juste valeur", dénonce-t-il, "dans ce cas ci, étant donné que c'est un poly criminel récidiviste et qu'il n'a à ma connaissance pas eu de suivi médical ce serait hyper dangereux pour toute notre société de le relâcher dans la nature".

"Je ne comprends pas comment Dayez s'épuise ainsi à remettre en liberté son client" déplore, enfin, le père de Julie. 

Vendredi, déjà, Jean-Denis Lejeune avait publié un texte sur Facebook, dénonçant les actions de l'avocat de Marc Dutroux, Me Dayez.