Cabinet Wathelet: "l'arrêt de Doel 4 était prévu depuis 1 an"

Publié le - Mis à jour le

Belgique

Avec la fermeture de Doel 3 et Tihange 2 la capacité de production nucléaire d'électricité en Belgique se verra ainsi réduite de moitié durant cette période

BRUXELLES La mise à l'arrêt pour entretien, début octobre, pour cinq semaines, du réacteur nucléaire 4 de la centrale de Doel était prévue depuis plus d'un an et avait déjà été prise en compte dans les calculs et perspectives sur l'approvisionnement électrique du pays pendant l'hiver, assure-t-on au cabinet du Secrétaire d'Etat à l'Energie Melchior Wathelet.

Depuis plusieurs semaines, M. Wathelet et le gouvernement martèlent que la sécurité d'approvisionnement n'est pas remise en cause par les arrêts des réacteurs Doel 3 et Tihange 2, après la découverte de micro-fissures, et que la Belgique ne connaîtra pas de black-out durant l'hiver. "Nous avons basé nos déclarations sur des prévisions et calculs qui prenaient déjà en compte cette révision de Doel 4", indique samedi une porte-parole du Secrétaire d'Etat Melchior Wathelet. De son côté, Electrabel a assuré que la révision ne pose aucun problème pour l'approvisionnement de ses clients.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner