Belgique L’un des cabinettards continuera de percevoir 900 euros d’indemnité de cabinet par mois tout en ayant réintégré l’administration.
Le plus souvent, les membres des cabinets ministériels sont des fonctionnaires détachés pour une mission limitée dans le temps. Dans cette fonction, ils touchent une prime de cabinet et autres indemnités de séjours. Ces montants cessent logiquement d’être perçus quand ils quittent le cabinet pour réintégrer l’administration. Le gouvernement wallon semble cependant avoir trouvé une voie alternative.

Plusieurs cabinettards vont ainsi pouvoir conserver leurs primes de cabinet et autres avantages, tandis que d’autres verront leur barème automatiquement augmenté. Ils le doivent à un avant-projet d’arrêté porté par deux ministres wallons CDH : Carlo Di Antonio et Alda Greoli. Une manière de rappatrier des membres d'une cellule dédiée à l’aménagement du territoire, sorte d'excroissance des cabinets ministériels crée à l'époque par André Antoine et liée à son cabinet. " J’ai vu beaucoup de manœuvres par le passé, mais cela, jamais !", assure Michel Legrand, président du Gerfa.

(...)