Belgique

Le tribunal de police de Hal a rejeté vendredi la demande de changement de langue dans le cadre du procès relatif à la catastrophe ferroviaire de Buizingen.

Le conducteur d'un des trains impliqués dans l'accident avait demandé que le procès se déroule en français. Le tribunal a toutefois estimé qu'un changement de langue entraînerait une perte de temps trop importante, alors que l'affaire approche de la prescription.

Le conducteur peut encore faire appel de cette décision.