Belgique Décidément, certains ne savent plus quoi inventer pour ne pas avoir à se lever à l'aube le jour des élections...

Qui dit élections dit assesseurs. Que cela plaise ou non, ce rôle doit être endossé par des milliers de citoyens afin d'assurer le bon déroulement des votes, bénévolement... ou non. Ainsi, environ un mois avant la date fatidique, les différentes communes belges avertissent par courrier les personnes choisies au hasard pour devenir assesseurs. Mais si certains acceptent cette charge sans contestation, nombreux sont ceux qui protestent à grands coups d'attestations de travail ou de certificats médicaux. 

C'est ce qui a eu lieu à Colfontaine, dans le Borinage, où un médecin a délivré un certificat médical quelque peu hors du commun pour éviter à deux personnes de devoir jouer les assesseurs ce 14 octobre dernier selon des informations de Bel RTL. En effet, ce dernier a rédigé un certificat assurant que ses deux patients ne seraient pas présents en Belgique au moment des élections. Or même si le fait de se trouver à l'étranger constitue une excuse valable pour refuser de se présenter en tant qu'assesseur, la commune a été interpellée par le fait que ce soit le médecin qui atteste de... leur déplacement en dehors du pays.

D'autres patients à Frameries pourraient être dans la même situation. L'affaire pose problème, à un point tel que les citoyens concernés risquent une amende. Mais il n'y a pas que les assesseurs excusés qui encourent des poursuites! L'affaire pourrait en effet être portée par le juge de paix et le parquet devant le conseil de l'ordre des médecins.