Belgique

La secrétaire d'Etat bruxelloise Cécile Jodogne a annoncé samedi qu'elle veillerait personnellement à la gestion quotidienne du Service de l'Incendie et de l'Aide médicale urgente (Siamu) de la capitale à partir du 1er janvier, en collaboration avec le Conseil de direction, à la suite d'une décision du Conseil d'Etat confirmant la suspension de son directeur général faisant fonction, Thierry Mercken. Mme Jodogne a affirmé dans un communiqué adressé à l'agence Belga avoir "appris avec satisfaction hier que la demande de suspension en extrême urgence de M. Mercken a été rejetée par le Conseil d'Etat".

Cette demande concernait la suspension de l'usage de la délégation de signature du directeur général ff jusqu'à nouvel ordre.

Selon Mme Jodogne (DéFI), M. Mercken reste directeur général faisant fonction du Siamu jusqu'au 31 décembre (comme l'avait décidé le gouvernement bruxellois en juillet dernier) à l'exclusion de l'usage de la délégation reprise par la secrétaire d'Etat.

A partir du 1er janvier 2018, Mme Jodogne veillera à la gestion quotidienne du Siamu en collaboration avec le Conseil de direction, jusqu'à la désignation des nouveaux dirigeants prévue le 1er mars 2018, conformément à la réforme importante de la structure de cet organisme public essentiel pour la sécurité des Bruxellois.

La secrétaire d'Etat a enfin dit souhaiter que la sérénité revienne au Siamu et que chacun puisse y travailler avec professionnalisme dans le respect de tous et dans le respect des règles indispensables au bon fonctionnement d'un service public.

M. Mercken (étiqueté PS) avait été suspendu pour une durée indéterminée de ses fonctions le 18 décembre dernier par la secrétaire d'Etat bruxelloise à la suite d'accusations de légèretés dans le remboursement de certains frais pour des agents du Siamu.