Belgique

Découvrez ci-dessous un point de la situation, transport par transport

BRUXELLES De légères averses hivernales sont encore attendues à travers tout le pays vendredi soir et durant la nuit.

Après minuit, la température va diminuer et pourrait entraîner un risque de verglas sur les routes, a prévenu le météorologue Eddy De Mey.

En seconde partie de nuit, les nuages vont disparaître en grande partie et la température va diminuer. "C'est ce phénomène qui implique la possibilité d'avoir des chaussées glissantes", a expliqué M. De Mey.

Samedi matin, le temps restera sec. Le soleil, après une matinée plutôt grise, brillera ensuite.

Retour progressif à la normale sur le réseau TEC

Le plan intempéries déclenché sur le réseau TEC, vendredi matin, suite aux importantes chutes de neige, va progressivement être levé.

Les lignes de bus vont reprendre leur tracé habituel et les déviations diminuer progressivement dans le courant de l'après-midi. Du côté de la Stib, en région bruxelloise, le retour à la normale de toutes les lignes de bus a été constaté ce midi.

"Nous avons enclenché le niveau 2 de notre plan intempéries vendredi matin. Il s'agit principalement de déviations mises en place pour éviter aux bus de se retrouver dans des situations difficiles, comme une rue pentue. Ces déviations et les conditions hivernales ont engendré une série de retards, mais la situation est en passe de se normaliser", a expliqué la société de transport public.

Le TEC a néanmoins conseillé à ses usagers de continuer à visiter le site http://www.infotec.be tant que toutes les lignes ne sont pas totalement rétablies.

Par ailleurs, au nord du pays, la société De Lijn a annoncé que l'ensemble des bus et trams roulaient à nouveau normalement selon les horaires et itinéraires prévus.


Interdiction de circulation levée pour les poids lourds de plus de 13 mètres en Wallonie

L'interdiction de circulation en vigueur depuis ce vendredi à 06h00 sur le territoire wallon pour les véhicules de plus de 13 mètres, a été levée à 12h00, a communiqué le Centre Régional de Crise de Wallonie.

La phase d'alerte routière a fait place à une "vigilance renforcée" des services wallons et de la police fédérale. "Vu la nette amélioration des conditions de circulation, les prévisions et la levée progressive des restrictions dans les pays voisins, la circulation des véhicules affectés au transport de choses dont la longueur excède 13 mètres est à nouveau autorisée sur les axes routiers où ils étaient interdits", peut-on lire dans le communiqué.

Cette levée d'interdiction n'empêche pas pour autant la Cellule d'Action Routière (CAR) composée du Centre régional de crise, de la Police Fédérale de la route et du centre Perex d'évaluer régulièrement la situation afin de prendre toutes les dispositions nécessaires.

"Notre phase d'alerte routière a parfaitement fonctionné", a expliqué Pascal Dewil, directeur du Centre Régional de Crise. "Un barrage filtrant a été installé à Achêne et l'ensemble des camions ont été invités à se garer à l'endroit spécialement prévus. Des patrouilles volantes ont aussi effectué une série de trajets de contrôle sur l'E411 en direction du Luxembourg", a-t-il ajouté.

Aucun train Thalys supprimé

Les trains à grande vitesse Thalys accusent, vendredi en matinée, une dizaine de minutes à un quart d'heure de retard en raison d'importantes chutes de neige sur la Belgique. Un train programmé à 10h45 a démarré avec trente minutes de retard, mais aucun train n'a jusqu'à présent été supprimé, a-t-on assuré chez Thalys.

La compagnie conseille aux voyageurs qui ont un billet pour ce vendredi de se rendre régulièrement sur le site www.thalys.com pour y trouver les dernières informations.

Les voyageurs qui désirent annuler et replanifier leur voyage, en fonction des disponibilités, peuvent le faire gratuitement a encore fait savoir


Un chaos moins important que prévu sur les routes

Selon le centre d'informations routières Perex, la situation sur les routes vendredi matin était normale sur les grands axes. Le réseau secondaire, quant à lui, pose plus de problèmes, notamment la N4 et la N5.

Vers 9h, le nombre de kilomètres de bouchon cumulés était de 168 km. "Une situation totalement normale", a confirmé le centre Perex. "Deux éléments ont joué dans le calme sur les routes ce vendredi: les messages de prévention et le retard de la neige. Elle n'est tombée que vers 6h30 sur Bruxelles. Nous sommes montés à 268 km de files vers 07h00, ce qui représente un chiffre un rien plus élevé que d'habitude" a-t-on encore expliqué du côté du centre Perex.

Par contre, sur le réseau secondaire, la situation est moins évidente. De nombreux camions sont en difficulté, dans les côtes notamment. Sur la N4, à Courrières et entre Vaux-sur-Sûre et Bastogne, la voie n'est pas fort dégagée.
A Bruxelles, le Bois de la Cambre est fermé dans les deux sens. Pour le reste, Bruxelles Mobilité a confirmé que le trafic était plus calme qu'un jour de semaine normal. La circulation dans la capitale se déroule sans le moindre souci.


Une quarantaine de vols annulés à Brussels Airport, aucun à Charleroi

Les seuls vols annulés dans les principaux aéroports belges, en raison des chutes de neige, concernent Brussels Airport. Liège Airport et Brussels South Charleroi Airport n'ont pas été contraints d'annuler des vols. Une quarantaine de vols ont été annulés vendredi matin à l'aéroport international de Bruxelles. "Sur 700 vols quotidiens, cela représente donc un peu plus de 5%. La situation sur les pistes est normalisée mais les opérations de dégivrage, auxquelles chaque avion doit se soumettre, prennent du temps et impliquent quelques retards", a-t-on expliqué du côté de Brussels Airport.

"Rien à signaler de particulier à Charleroi" a confirmé l'aéroport situé à Gosselies. "Une trentaine de personnes travaillent en permanence au déneigement de la piste et au dégivrage des appareils. Quelques petits retards sont signalés mais tous les avions décollent et atterrissent au Brussels South Charleroi Airport."

A l'aéroport de Liège, la situation est tout aussi normale. "Nos avions décollent sans le moindre souci ou retard. Il faut savoir, qu'à cette période de l'année, nous proposons peu de vols passagers. Il s'agit donc principalement de fret. Nos équipes travaillent pour maintenir les pistes dégagées", a-t-on expliqué à Bierset.


© La Dernière Heure 2012