Belgique

A un peu moins de deux mois du scrutin local, "La Libre" s’est promenée dans une dizaine de communes belges. La rédaction est allée écouter battre leur cœur, saisir ce qui alimente les conversations, tâter ce qui constitue leur épaisseur. En privilégiant chaque jour un angle bien particulier. En permettant ainsi de percevoir les fractures sociologiques qui traversent les villes et campagnes belges. Où l’on s’aperçoit que les préoccupations peuvent être très diverses. Dixième escale à Farciennes.

La commune d’un peu plus de 11 000 habitants est souvent présentée par des clichés. Une bourgade dont on se moque. Qualifiée parfois, par le passé, dans la presse très bruxelloise, de cloaque. Annoncée comme le "Chicago-sur-Sambre". Une localité peuplée de chômeurs, de toxicomanes et de truands. Le trait était forcé, le trait était grossier, si pas vulgaire.

(...)