Belgique

Le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux du Conseil de l’Europe a adopté ce jeudi matin un recommandation où il invite les autorités belges à supprimer le système de nomination des bourgmestres des communes à facilités par le ministre flamand de l’Intérieur ainsi qu’à « réviser les modalités d’application des lois linguistiques dans ces communes afin de permettre l’emploi à la fois du français et du néerlandais par les conseillers municipaux, le maire et les échevins lors des réunions du conseil municipal ou d’autres organes locaux ».

La recommandation a été adoptée par 77 voix contre 8 et 6 abstentions.

Ce texte et le rapport qui l’accompagne doivent être vus « comme une possibilité de faire avancer les choses dans les 6 communes de la périphérie bruxelloise et en particulier à Linkebeek » a déclaré l’un des deux rapporteurs, le Suisse David Eray.

Une prochaine mission du Congrès a été annoncée pour 2019 « afin de voir l’évolution de la situation».