Belgique

Les pilotes de la compagnie aérienne Brussels Airlines peuvent finalement voter depuis vendredi sur la proposition relative à la charge de travail et la revalorisation salariale à laquelle avaient abouti direction et syndicats lundi soir.

Le résultat devrait être connu dans une dizaine de jours. "Il y a une proposition et nous allons la présenter de la façon la plus neutre possible aux pilotes", avaient expliqué leurs représentants syndicaux lundi soir à l'issue d'une journée de réunion et de négociations avec la direction.

La colère des pilotes n'a fait que grandir depuis des mois. Après le rejet d'une première proposition, ceux-ci avaient même fait grève à deux reprises à la mi-mai, provoquant l'annulation de 557 vols. Deux tentatives de conciliation ont échoué mais il y a finalement ensuite eu des avancées dans ce dossier. Cela a débouché sur la proposition de lundi.

"Des progrès ont été enregistrés par rapport à il y a un mois. Il y a maintenant une proposition très détaillée sur la table", reconnait-on du côté syndical. "Mais ce sont les pilotes eux-mêmes qui doivent décider car il s'agit de leur salaire et de leur temps de travail."

D'après le texte, ces travailleurs devraient toucher un 13e mois, sous la forme d'un bonus ou d'autres avantages. Les heures supplémentaires seront mieux rémunérées. En ce qui concerne la charge de travail, le rythme de 7/3 (7 jours de travail suivis de trois de repos) sera supprimé sur les vols de moyenne distance. Les pilotes bénéficieront de davantage de repos et auront aussi la possibilité de faire part de leurs souhaits en la matière.

Sur le volet des pensions, direction et syndicats plaideront ensemble auprès du gouvernement fédéral pour une reconnaissance de l'ensemble du personnel volant (en ce compris les stewards et les hôtesses) comme "métier lourd".

On ignore encore les conséquences d'un rejet éventuel d'une majorité des 550 pilotes de Brussels Airlines.

"La nouvelle proposition représente un investissement important tant sur le plan financier qu'en termes de ressources pour l'entreprise et répond à la majorité des préoccupations de la communauté de pilotes", avait fait savoir la compagnie lundi soir. "Sur base de la proposition faite, Brussels Airlines espère qu'un accord pourra être trouvé", avait-elle ajouté.