Conforto : ça roule !

V. F. Publié le - Mis à jour le

Belgique La nouvelle ligne de bus entre Bruxelles et Louvain-la-Neuve fidélise déjà quelques clients

LOUVAIN-LA-NEUVE Pas encore de RER, mais déjà une liaison presque directe entre Louvain-la-Neuve et Bruxelles.

C'est ce qu'offre depuis hier la ligne Conforto des Tec Brabant wallon. Un bus neuf et confortable qui, entre la capitale et la ville universitaire, s'arrête seulement à Wavre.

Lundi à 7 h 27 au départ du parking Leclercq de Louvain-la-Neuve, cinq personnes étaient du voyage. Trois autres se sont ajoutées à Wavre. Direction l'E 411 et premiers ralentissements à 7 h 50.

`Brussels 16´ annonce un panneau routier. Le trafic augmente, la vitesse diminue, mais le Conforto continue à rouler. `Brussels 14, Jezus-Eik 2´. Il est 8 h 02, et quelques voitures qui viennent des bretelles dépassent en continuant sur la bande d'urgence.

Manoeuvre illégale pour les voitures, mais qui pourrait bien devenir la norme pour le Conforto.

Noëlie Bassinga, montée à Louvain-la-Neuve pour se rendre à son travail au boulevard du Souverain, affiche en tout cas un large sourire. Son test est concluant : elle met autant de temps lorsqu'elle prend sa voiture, le stress en moins et le confort en plus. `Lorsqu'il fait mauvais, je prends aussi le train. Mais s'il y a du retard, je loupe ma correspondance à Ottignies. Tandis que ce bus qui part toutes les demi-heures, c'est parfait.´

Dominique Deleuze, lui, a pris le Conforto à Wavre. Il concède que le train est plus rapide. Mais plus cher : élève dans une école d'Uccle, il devait acheter un abonnement SNCB, et un autre à la STIB pour prendre le tram. L'abonnement du Conforto, lui, permet de combiner Tec et STIB pour 70 euros.

Alors, tout roule ? Oui, si on pense à tracer l'arrêt à la Plaine (Ixelles) pour signaler aux automobilistes qu'il ne s'agit pas d'un parking. Et les horaires pourraient être affinés avec l'expérience.

Si on était dans les temps à l'aller - juste une heure -, le retour sur l'autoroute dégagée s'est fait plus rapidement. Au premier arrêt de Wavre, le Conforto est donc resté immobilisé durant une dizaine de minutes.



© La Dernière Heure 2002

V. F.