Belgique

"Le CD&V en a de plus en plus marre du PS", déclare le député flamand CD&V, Eric Van Rompuy

BRUXELLES Il ajoute que le PS et la N-VA "manquent de courage", "hésitent" et "n'osent pas trancher".

Eric Van Rompuy répète que son parti veut un compromis et que le PS et la N-VA sont "incontournables".

Il s'en prend par ailleurs au PS "qui nous attaque tout le temps".

"Au CD&V on en a marre du PS. J'entends de plus en plus de voix dire: 'on en a marre d'être traité comme un parti torchon'. Ce n'est pas un torchon de la politique belge qui va trouver la solution que le PS et la N-VA n'ont pas trouvée. Des deux côtés, ils manquent de courage. Elio Di Rupo et Bart De Wever hésitent. Ils n'osent pas trancher. Bart De Wever a fait beaucoup de pirouettes qui ont conduit à l'impasse actuelle, mais Di Rupo n'a pas non plus eu le courage de trancher et de prendre ses distances vis-à-vis des autres partis francophones", déclare notamment M. Van Rompuy.

Selon lui, le président du PS Elio Di Rupo aurait proposé à son collègue du CD&V Wouter Beke de lui laisser le "16" s'il laissait tomber la N-VA. Cette information est démentie par les deux présidents, selon Le Soir.

Interrogé à ce propos sur Bel RTL, Eric Van Rompuy est resté vague: "c'est ce que j'ai entendu au CD&V", a-t-il dit.

M. Van Rompuy a encore rappelé qu'il fallait laisser sa chance à Didier Reynders tout en ajoutant qu'il doute que celui-ci puisse réussir quand il voit "la grande méfiance des francophones et surtout du PS à son égard".

© La Dernière Heure 2011