Belgique

De son côté, Frank Vandenbroucke (sp.a) calme le jeu

Politic Twist
BRUXELLES Le PS fait tout pour aller au gouvernement sans la N-VA, estime la chef de groupe du parti nationaliste flamand au Sénat, Liesbeth Homans, dans une interview accordée, samedi, au journal De Standaard. Liesbeth Homans revient, dans cet entretien, sur les événements politiques de la semaine dernière.

Après la note De Wever, le PS a d'abord indiqué "qu'il était choqué et déçu, puis qu'il était d'accord avec 90% (de la note, ndlr), ensuite qu'il s'agissait finalement d'un lapsus, et enfin qu'il fallait un gouvernement d'urgence", commente la chef de groupe N-VA.

"Le PS a fait tout ce qu'il a pu dernière notre dos pour aller gouverner sans nous", juge-t-elle. Et Liesbeth Homans d'avertir: "nous n'avons pas peur de l'opposition". "Nous sommes condamnés à nous entendre. En politique, j'ai appris qu'on ne pouvait faire confiance à personne", dit-elle encore en substance.

De son côté, dans une interview sur Radio 1, Frank Vandenbroucke (sp.a) estime que la NV-A s'inquiète inutilement. "Bart De Wever a mis sur la table une note détaillée. Nous trouvons que les points de départ de cette note sont bons. Je ne pense pas que les membres de NV-A doivent avoir peur. Le but n'est pas de leur tendre un piège", a-t-il déclaré.

Frank Vandenbroucke a par ailleurs qualifié de "très grosse erreur" l'appel du syndicat socialiste FGTB à former un front de gauche contre la N-VA car, selon le socialiste flamand, "cela n'aide aucun des deux camps".

© La Dernière Heure 2010