Belgique

C'est ainsi que le président de la N-VA a qualifié les concessions des francophones

Onkelinx : "la N-VA a montré l'étendue de son irresponsabilité"

Maingain : "la logique suivie n'a fait qu'aiguiser l'appétit de la N-VA"

BRUXELLES Les concessions faites par les francophones pendant les dernières négociations sont "des pas de nain de jardin" aux yeux des flamands, a affirmé le président de la N-VA, Bart De Wever, interrogé sur RTL-TVi lundi soir.

M. De Wever a évoqué l'ampleur des divergences de vue entre les deux communautés pour justifier sa décision de quitter la table des négociations. Il a refusé d'être présenté comme le "valet noir".

"L'échec est la responsabilité de tout le monde, ou pour le dire mieux, ce n'est pas seulement ma responsabilité", a-t-il dit.

"Les transferts de compétences (évoqués pendant les négociations) sont pour les francophones des pas de géant, mais pour nous ce sont des pas de nain de jardin. Les cadres de références sont très différents", a ajouté M. De Wever.

© La Dernière Heure 2010