Belgique

Les principaux ministres du gouvernement fédéral se sont réunis samedi à Val Duchesse. 

Au menu des discussions figurait la délimitation d'un certain nombre de matières qui seront abordées lors d'un conseil des ministres thématique, a-t-on appris. Il n'y aura pas de percée ce week-end dans l'élaboration du budget qui continue à faire l'objet d'un travail minutieux. Le comité ministériel restreint ne se réunira pas dimanche alors que le vice-premier ministre Open Vld Alexander De Croo (Open Vld) a été mandaté par le gouvernement pour se rendre à New York pour une réunion des Nations Unies sur le développement durable.

Samedi, le Premier ministre a alterné les réunions de kern et les entretiens bilatéraux, de 11 à 18 heures. On évoque des progrès dans les travaux, concernant la relance économique et le soutien à l'emploi, d'une part, et la définition du cadre budgétaire, d'autre part.

L'ambition du gouvernement est de renforcer les "résultats positifs" obtenus en termes d'emplois, ainsi que le soutien à la compétitivité et à l'investissement.

Le travail budgétaire s'effectue ligne par ligne sans que l'équipe fédérale n'ait encore arrêté l'ampleur de l'effort à accomplir. Elle dépendra notamment de la concertation qui se poursuivra dans les prochains jours avec la Commission européenne.

L'objectif du gouvernement est de conclure d'ici la fin du mois le budget 2018 et de s'accorder sur les grandes lignes du budget 2019.

Selon les estimations du Comité de monitoring, il faudra trouver 83 millions d'euros pour 2017 et 4,2 milliards pour 2018 afin de respecter la trajectoire budgétaire. L'effort à fournir s'accroît ensuite substantiellement pour atteindre 7,7 milliards pour le budget 2019, année à laquelle la Belgique doit en principe renouer avec un budget en équilibre.

Plusieurs ministres, dont la ministre du Budget Sophie Wilmès, ont cependant insisté ces derniers jours sur la nécessité de soutenir la relance économique, relativisant par là l'objectif fixé de retour à l'équilibre. Celui-ci avait déjà été repoussé de 2018 à 2019.

Alors que la N-VA avait fait du retour à l'équilibre un fétiche, le président Bart De Wever a lui-même convié récemment à "poursuivre la marche vers l'équilibre selon un tempo réaliste". Nous devons y arriver mais dire que l'on trouvera 8 milliards en deux ans, "c'est, je pense, raconter des blagues aux gens", avait-il ajouté.

Jeudi à la Chambre, le Premier ministre Charles Michel a dit sa volonté de présenter un budget "crédible" aux yeux de la Commission européenne et pour la population.

Entre demain dimanche et mercredi, les principaux ministres du gouvernement se verront tantôt en réunions bilatérales tantôt à travers des contacts techniques. Les réunions plénières en comité restreint reprendront à partir de mercredi.