Belgique

L'Unécof met aussi en garde contre une généralisation de l'édition commerciale des cours, droits d'auteurs obligent


BRUXELLES Le décret sur la gratuité des supports de cours dans l'enseignement supérieur que doit voter mercredi le parlement de la Fédération Wallonie Bruxelles suscite le mécontentement de la Fédération des Etudiants Francophones (FEF) et le scepticisme de l'Union des Etudiants de la Communauté Française (Unécof).

Ce décret vient en appui d'un premier texte de 2009, prévoyant la mise en ligne sur le site Intranet de chaque établissement des cours obligatoires et l'octroi d'une copie papier gratuite pour les étudiants boursiers. Il étend la mesure dès la rentrée 2011 à tout le premier cycle, alors qu'elle ne concernait que la première année de bachelier lors de l'année académique précédente. Elle sera ensuite étendue aux masters à la rentrée 2013.


C'est cela que la FEF conteste, soulignant que le décret de 2009 prévoyait cette extension dès la rentrée 2011. Des étudiants boursiers aujourd'hui en masters ont donc cru de bonne foi qu'ils ne payeraient pas leurs syllabus cette année mais à présent, on leur présente la facture, les plongeant ainsi dans des difficultés financières, critique-t-on à la FEF, où l'on annonce l'organisation d'assemblées générales de protestation.


Pour sa part, l'Unécof veut qu'une réflexion rassemblant étudiants, politiques et professeurs s'engage sur les supports concernés par la gratuité. Elle estime insuffisant le million d'euros que le gouvernement versera aux Conseil sociaux des établissements pour compenser les frais engagés pour les syllabus gratuits.


L'Unécof met aussi en garde contre une généralisation de l'édition commerciale des cours, qui ne sont dès lors plus soumis à la gratuité, droits d'auteurs obligent. En revanche, si elle admet que le report à 2013 de la gratuité pour les masters boursiers peut paraître discriminatoire, elle estime qu'il vaut mieux appliquer la mesure correctement pour les bacheliers avant de l'étendre aux autres.

© La Dernière Heure 2011