Dégel des fonds pour la recherche liée à ArcelorMittal

Publié le - Mis à jour le

Belgique Ces fonds avaient été suspendus le 13 octobre 2011 à la demande des syndicats

LIEGE Le ministre wallon de la Recherche Jean-Marc Nollet (Ecolo) a débloqué mercredi les fonds octroyés aux entreprises et centres de recherche liés à ArcelorMittal, à l'issue d'une rencontre avec les représentants syndicaux liégeois du secteur de la recherche sidérurgique.

Ces fonds avaient été suspendus le 13 octobre 2011 à la demande des syndicats, afin de faire pression sur ArcelorMittal qui venait d'annoncer la fermeture de la phase à chaud à Liège. Entre-temps, le ministre a interrogé les responsables patronaux sur leurs intentions futures, notamment en ce qui concerne les activités de recherche et les garanties d'emploi sur le territoire wallon. Les réponses reçues ces 7 et 15 mai, combinées à la procédure Renault, apportent "des éléments suffisants" pour lever la suspension, affirment le ministre et les représentants du Setca (syndicat socialiste) et de la CNE (chrétien) dans un communiqué commun. Des garanties ont en effet été apportées pour le maintien - au moins - de l'activité actuelle. Les syndicats ont demandé au ministre une rencontre en leur présence avec les directions concernées, en vue notamment de préciser davantage les garanties d'emploi dans les centres de recherche, mais aussi d'obtenir des garanties similaires pour les futurs dossiers. "La recherche menée à Liège à l'aide des subventions wallonnes doit profiter en premier lieu à pérenniser l'outil et développer l'emploi dans le bassin liégeois et partant, sur l'ensemble du territoire wallon", soulignent le ministre et les deux syndicats.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner