Belgique

Joëlle Milquet a "toujours apprécié" la convivialité, le sens du contact ainsi que les qualités humaines et intellectuelles du bourgmestre démissionnaire de la Ville de Bruxelles Freddy Thielemans (PS), indique-t-elle lundi dans un communiqué de presse. Mais la chef de file du cdH bruxellois et ministre de l'Intérieur ajoute qu'elle regrette que le PS de la Ville de Bruxelles ait "caché" une succession rapide que les électeurs bruxellois n'avaient pas choisie lors des dernières élections communales.

Mme Milquet exprime "son réel regret" de voir partir le bourgmestre de Bruxelles et déplore la "grande pression" exercée "dans les rangs des siens" pour qu'il quitte une fonction "qu'il exerçait pourtant bien".

Selon la vice-Première ministre, les Bruxellois peuvent d'ailleurs "légitimement se sentir dupés" car, lors des élections communales de 2012, Freddy Thielemans avait été présenté comme bourgmestre pour l'ensemble de la législature et sa succession au profit d'Yvan Mayeur, "largement moins connu, moins populaire et moins représentatif", a été cachée.

"Un bourgmestre doit toujours s'être présenté comme tel aux électeurs et être choisi par eux en toute transparence, non le devenir sans choix des habitants au hasard d'opérations occultes menées au sein d'un parti, sur base des ambitions de certains, après les élections", dénonce-t-elle dans son communiqué de presse.

Onkelinx souligne le "renouveau" imprimé à Bruxelles sous l'ère Thielemans

La présidente de la fédération bruxelloise du PS, Laurette Onkelinx, a salué lundi le départ annoncé du bourgmestre de Bruxelles Freddy Thielemans (PS), soulignant le "véritable renouveau" que ce dernier a selon elle imprimé à la Ville. Dans un communiqué, Mme Onkelinx "remercie chaleureusement celui qui restera comme un de ces Bourgmestres qui a su incarner parfaitement le mariage entre l'homme et la fonction".

"Avec lui, Bruxelles a enfin pu 'bruxeller' comme elle ne l'avait plus fait depuis longtemps, à la fois fidèle à sa tradition et ouverte sur le monde".

La cheffe des socialistes bruxellois souhaite également la bienvenue à Yvan Mayeur dans ses nouvelles fonctions, "un successeur de confiance qui saura assurer la relève avec brio".

Les FDF bruxellois critiquent le manque de transparence

Les FDF de la Ville de Bruxelles ont dénoncé lundi un manque de transparence envers le citoyen dans l'annonce de la démission imminente du bourgmestre Freddy Thielemans, reconnaissant toutefois à ce dernier "d'indéniables qualités humaines". Les élus FDF s'étonnent du moment choisi pour annoncer ce départ: "interrogé à ce sujet il y a moins de deux mois au conseil communal, (M. Thielemans) n'avait pas clairement annoncé la couleur. Au vu des motivations avancées, on peut s'interroger sur ce qui l'empêchait de l'annoncer à l'époque", font-ils observer dans un communiqué.

"Malgré qu'il ait démenti les rumeurs durant la campagne et qu'il se soit engagé devant l'électeur pour 6 ans de plus, un an après les élections, le capitaine quitte le navire avant même d'avoir mis en oeuvre une partie substantielle de son programme de majorité", critiquent-ils.

Pour le chef de groupe FDF au conseil communal Fabian Maingain, ce "manque de transparence envers le citoyen" est agaçant. Il s'interroge sur "les nouvelles surprises que les accords PS-MR réservent aux Bruxellois".

Les fédéralistes démocrates francophones reconnaissent néanmoins au bourgmestre PS en partance "d'indéniables qualités humaines qui l'ont amené à représenter la Ville de Bruxelles jusque dans son âme".

M. Thielemans, 69 ans, a annoncé qu'il présenterait lundi sa démission au conseil communal, affirmant sa volonté de laisser la place aux plus jeunes.

Les Ecolo-Groen de Bruxelles dénoncent un mensonge délibéré

Le groupe Ecolo-Groen à la Ville de Bruxelles a dénoncé lundi un mensonge délibéré à l'électeur dans le chef de Freddy Thielemans, le bourgmestre qui a annoncé sa démission imminente, saluant toutefois la personnalité de ce dernier. "Si Ecolo-Groen veut saluer la personne de Freddy Thielemans, homme chaleureux et zwanzeur, proche des Bruxellois, nous regrettons aussi que le bourgmestre ait menti délibérément aux électeurs en promettant de rester six ans alors que dans le secret des coulisses et dans le dos des électeurs, lui et le PS avaient déjà décidé le contraire", commentent Marie Nagy (Ecolo) et Bart Dhondt (Groen) dans un communiqué.

"Il s'agit là d'un exemple de vieilles pratiques qui sapent la confiance des citoyens dans les politiques et la démocratie", selon Marie Nagy.

Pour les Verts, le futur bourgmestre - le président du CPAS Yvan Mayeur est annoncé à ce poste, ndlr - devra se consacrer entièrement à sa Ville et ne cumuler en aucun cas avec une autre fonction rémunérée. Ils réclament aussi que le Conseil communal ne soit plus présidé par le bourgmestre, mais par un conseiller communal, en application de l'ordonnance régionale.

Ecolo et Groen reviennent en outre sur la polémique entourant la directrice du Samu social Pacale Peraita, disant attendre les réponses aux questions posées par l'inspection des finances qui a pointé récemment des manquements importants dans la gestion et un salaire très élevé.

Ils regrettent aussi l'existence de "vieilles pratiques" qui permettent à une personne disposant de revenus confortables, conseillère au CPAS et future présidente, d'occuper un appartement du CPAS. "Le PS ne se rend-il compte que ces comportements sont néfastes pour la confiance des citoyens dans la politique ? ", demandent Ecolo et Groen.

Le futur ex-bourgmestre de Bruxelles veut rester dans le projet Neo

Le bourgmestre de Bruxelles Freddy Thielemans, dont la démission imminente a été annoncée dimanche soir, veut continuer à s'impliquer dans le projet Neo de réaménagement du plateau de Bruxelles, a-t-il indiqué lundi sur les ondes de Bel-RTL. "Neo, c'est un peu mon bébé. Si je ne devais plus pouvoir toucher à ça, j'en serais malheureux (...) Ceci étant, je compte très fort sur mes amis pour que je conserve un lien assez étroit avec Neo. J'ai envie de continuer à m'en occuper, j'en ai fait la proposition", a déclaré l'homme de 69 ans.

Le projet Neo, né il y a cinq ans et porté par la Région et la Ville de Bruxelles, vise notamment à construire sur le plateau du Heysel un vaste centre commercial assorti de bureaux et de 500 logements, ainsi qu'un centre de convention destiné à soutenir le tourisme d'affaires dans la capitale.

Freddy Thielemans (PS) est par ailleurs revenu sur les critiques qui voient dans son départ anticipé un mensonge à l'électeur, à qui il s'était présenté en 2012 en affirmant être là pour six ans.

"Pour lancer une dynamique, il y a parfois un certain nombre de choses qu'il n'est pas nécessaire de dire", justifiait-il lundi dans Le Soir. "Je me suis présenté avec une équipe, alors si l'équipe continue, je pense que ce n'est pas un mensonge à l'électeur", a-t-il ajouté sur Bel-RTL.

M. Thielemans réfute toute pression interne. Mais il ne nie pas que sa place en tête de liste aux dernières communales était aussi liée à la crainte du PS bruxellois de ne pas faire autant de voix sans lui.

"C'est un jeu classique. Suis-je plus scandaleux que celui qui devient ministre et abandonne ses fonctions locales", demande-t-il.

L'homme souligne l'importance de "laisser la place aux jeunes", alors que la Ville doit décider de son budget à la mi-décembre et que s'ouvre une campagne électorale "importante", qui "n'est plus de ma génération" selon lui.

A l'actif des majorités qu'il a dirigées, le bourgmestre de la capitale cite notamment les avancées sur la piétonnisation du centre, les contrats de quartier et les constructions de logements favorisant la mixité, des opérations comme les Plaisirs d'hiver ou Bruxelles-les-Bains.

A l'inverse, il déplore ne pas avoir eu "plus d'impact sur la misère publique", même s'il rappelle la mise en place de Bravvo, la structure qui centralise la politique de prévention de Bruxelles.

Dans Le Soir, il plaide à titre personnel pour une fusion des communes bruxelloises sur base des six zones de police, qui permettrait aux plus petites d'augmenter leurs possibilités financières pour mener des projets jusqu'ici limités par la taille de leur territoire.

Freddy Thielemans doit présenter sa démission lundi au conseil communal. Il ferait fonction jusqu'au 16 décembre. Son successeur attendu est le député Yvan Mayeur, actuel président du CPAS de Bruxelles.