Belgique Des attaques projetées par des extrémistes de droite radicalisés ne sont pas à exclure en Belgique."

Le risque d’attaques organisées par l’extrémisme de droite pourrait-il réellement prendre de l’ampleur ?

Criminologue à l’université de Liège, Michaël Dantinne rappelle à La Libre Belgique que si les projecteurs sont actuellement braqués sur l’extrémisme islamiste, cela ne veut pas dire que d’autres radicalismes n’existent pas.(...)