Belgique

Des centaines de milliers d'euros ont été détournés au CPAS de Liège pendant 15 ans par un agent indélicat, révèle jeudi après-midi Le Vif l'Express sur son site internet. 

L'homme âgé de 61 ans est en aveux et a été placé sous mandat d'arrêt dimanche dernier. L'agent, qui travaille au CPAS depuis 1999, a détourné plusieurs centaines de milliers d'euros depuis 2003 en ponctionnant le compte du règlement collectif de dettes. Ce compte est destiné à verser un revenu aux personnes gravement surendettées et à rembourser leurs créanciers. Le Liégeois, âgé de 61 ans, réinvestissait ensuite les fonds détournés dans l'immobilier.

Le suspect est en aveux et un mandat d'arrêt a été délivré à son encontre dimanche dernier, précise Le Vif.

L'affaire a été mise au jour le 14 février, après la détection d'une anomalie lors de l'analyse du dossier individuel d'une personne surendettée. L'agent était absent, un de ses collègues a dès lors repris le dossier et a ainsi découvert le pot-aux-roses.

Le directeur financier du CPAS a déposé plainte le lendemain auprès du parquet de Liège, qui a mis le dossier à l'instruction pour "détournement commis par fonctionnaire, faux commis par fonctionnaire et blanchiment". L'épouse du suspect a été inculpée de blanchiment et libérée sous conditions.

La directrice générale du CPAS de Liège, Nathalie Rutten, estime les fonds détournés à "entre 150.000 et 200.000 euros". Ce montant, qui gonfle de jour en jour, pourrait continuer à augmenter, au fur et à mesure des découvertes, souligne Le Vif.