Des îles artificielles au large de la Côte belge

Publié le - Mis à jour le

Belgique

Elles accueilleraient les transformateurs permettant de raccorder les parcs éoliens offshore au réseau haute tension

OSTENDE Une île pourrait être créée au large d’Ostende afin de raccorder les parcs éoliens offshore belges au réseau haute tension, un projet porté par le gestionnaire du réseau haute tension Elia, peut-on lire samedi dans Le Soir .

Le nouveau patron d’Elia, Jacques Vandermeiren, évoque également le développement d’un réseau en Mer du Nord dans les pages de L’Echo . Ce projet s’inscrit dans la perspective du développement des parcs éoliens en Mer du Nord. Sept concessions ont été accordées afin d’ériger plusieurs centaines d’éoliennes offshore, qui devront être reliées au réseau électrique.

Pour l’instant les éoliennes offshore sont reliées au réseau par des câbles sous-marins, mais cette approche “est loin d’être optimale, dans la durée, du point de vue technico-économique et environnemental” , explique le gestionnaire Elia, qui propose dès lors de développer “un véritable réseau maillé en mer”, une solution qui implique la construction de postes haute tension au large.

Pour ce faire, il faut soit placer des plates-formes sur lesquelles ces postes seraient installés ou alors faire émerger une île artificielle qui accueillerait les transformateurs.

C’est la deuxième solution qui a les faveurs des spécialistes de la Mer du Nord, indique Jacques Vandermeiren, le nouveau patron d’Elia. Le projet coûterait environ un milliard d’euros.



© La Dernière Heure 2012
Publicité clickBoxBanner