Des islamistes repérés dans l'armée belge

Publié le - Mis à jour le

Belgique

L'armée redoute les infiltrations

BRUXELLES L'armée belge a mis sous surveillance une dizaine de soldats pour leurs convictions salafistes et pour s'assurer de leur loyauté au pays, révèle mercredi "La Libre Belgique". La surveillance est menée par le renseignement militaire, le Service général du renseignement et de la sécurité (SGRS), et la Sûreté de l'Etat. Dans certains cas, les contrôles ont été efficaces, mais dans d'autres, les candidats pourtant bien connus dans les milieux islamistes, ont échappé à la vigilance des recruteurs.

L'armée redoute des infiltrations et craint de former des islamistes qui ont ensuite pour objectif de mener le djihad à l'étranger. Ces derniers pourraient par exemple, au pire, se retourner contre des soldats belges dans des terrains comme l'Afghanistan, écrit La Libre.

"Le problème est qu'il n'y a pas de contrôle avant l'instruction. Pour entrer dans l'armée, il suffit d'un casier judiciaire vierge. Le candidat est interrogé par des responsables, mais pas plus", explique une source du journal. Ce n'est qu'au stade de l'habilitation que le contrôle est plus serré.

© La Dernière Heure 2012

Publicité clickBoxBanner