Belgique

Conformément au plan d'action annoncé la semaine dernière par le ministre de l'Intérieur, Jan Jambon (N-VA), une opération de police a eu lieu aux alentours de la gare du Nord et du parc Maximilien dans le courant de l'après-midi ce lundi. Celle-ci était coordonnée par la zone de police Bruxelles-Ixelles, appuyée par la police fédérale. "Une attention particulière est accordée à la sécurisation de la gare du Nord et de ses environs. Cela fait partie d'un plan large de soutien de la police fédérale aux polices locales", indique le service de presse de la police fédérale.

Du côté de la police de Bruxelles, on note que ce plan vise, de manière générale, à "dissuader l'installation des transmigrants et les inviter à quitter les lieux". Ilse Van De Keere, porte-parole de la zone, confirme qu'une opération de police a bien été menée en début d'après-midi au parc Maximilien. La zone de police Nord ne participe en revanche pas à ces actions. "Nous n'organisons pas ou ne participons pas à des opérations de grande ampleur. Nous continuons notre travail quotidien avec des patrouilles", précise le service de presse. 

Une autre opération est actuellement en cours. Celle-ci vise le siège d'Engie, où des activistes de l’Ensemble Zoologique de Libération de la Nature (EZLN) se sont introduits pour dénoncer le projet d’enfouissement de déchets radioactifs en Belgique.