Belgique

S'il doit y avoir un discours dans lequel le Roi livre un message plus politique, c'est celui prononcé à l'occasion de ses vœux aux autorités du pays. 

Nouvelle démonstration ce jeudi, au Palais royal de Bruxelles, devant un large parterre d'invités (politiques, académiques, économiques, médiatiques, etc.).

"Notre pays fait preuve de stabilité et de solidité" , s'est réjoui Philippe. Mais il souligne : "Au moment où la Belgique et l’Europe renouent avec une croissance économique plus vigoureuse, il est aussi essentiel que personne ne se sente laissé pour compte. Nous sommes tous attachés à ce que chacun puisse cueillir, de façon équitable, les fruits de cette relance."

Le message est clair. Pour le Roi, il est crucial que les fruits de la croissance soient équitablement répartis au sein de la société.

Le chef l'Etat s'est ensuite livré à un nouveau plaidoyer en faveur de la construction européenne - une marotte chez lui. "Nous pouvons nous réjouir qu’au cours de l’année écoulée, l’Europe se soit ressaisie" , a-t-il dit, notamment en référence à l'émergence de messages europhiles assumés (du président français Emmanuel Macron, par exemple) en réaction au Brexit.

"L’année 2018 devrait être celle de nouvelles impulsions" , espère Philippe, "notamment dans les domaines de la sécurité et de l’union économique et monétaire" , deux problématiques effectivement centrales pour plusieurs pays européens, dont la Belgique.

Enfin, 2018 est une année électorale avec les communales en octobre, suivies quelques mois plus tard des élections générales (mai 2019). "Ce sont là, bien entendu, des moments forts dans la vie de notre pays. Mais la démocratie ne vit pas seulement pendant ou pour ces moments-là. Elle occupe une place centrale dans l’organisation de notre société et contribue ainsi de façon fondamentale à la stabilité de notre pays" , a conclu Le Roi.


Discours de S.M. le Roi aux Autorités du pays

Bruxelles, le 18 janvier 2018

Monsieur le Premier Ministre,

La Reine et moi vous remercions pour vos aimables vœux au nom des autorités du pays.

Mesdames et Messieurs,

Je suis heureux de pouvoir m’adresser à vous en ce début d’année. Je vous souhaite à tous une année heureuse sur le plan personnel ainsi qu’à tous ceux qui vous sont chers. A travers ces vœux, je souhaite aussi le meilleur à tout le pays dont vous avez la charge et portez la responsabilité. Le Nouvel An est un moment de réflexion et de bonnes résolutions. C’est une occasion de regarder de l’avant, en posant un regard responsable sur les choses. Un regard qui voit d’abord ce qui a été réalisé avec succès, et ensuite ce qui pourrait être amélioré en encourageant chacun à révéler ce qu’il a de meilleur.

Notre pays fait preuve de stabilité et de solidité. Il est reconnu comme tel. C’est un atout majeur dans un monde incertain. Stabilité ne veut pas dire immobilisme. Nous conjuguons notre diversité pour en tirer toute la richesse. Nous nous projetons avec dynamisme et adaptation, que ce soit au niveau économique, sociétal ou politique.

Notre économie est énergique et ouverte. Je me rends compte sur le terrain des efforts constants qui sont accomplis pour déployer un entreprenariat dynamique et humain. Au moment où la Belgique et l’Europe renouent avec une croissance économique plus vigoureuse, il est aussi essentiel que personne ne se sente laissé pour compte. Nous sommes tous attachés à ce que chacun puisse cueillir, de façon équitable, les fruits de cette relance. A cet égard, il est important de créer une meilleure adéquation entre l’offre et la demande sur le marché de l’emploi. Ce défi ne peut être relevé que par un effort commun de tous les acteurs : entreprises, enseignants et demandeurs d'emploi. Ceci nous concerne tous.

Nous avons la chance de vivre dans une société très diversifiée. Travailler à une société plus harmonieuse contribue à sa stabilité. La Belgique est riche d’une intense vie associative. Nous sommes tous témoins de cette capacité qu’ont nos concitoyens à chercher spontanément des solutions et à prendre eux-mêmes les initiatives qu’ils jugent nécessaires. Tout ce qui vise à renforcer la cohésion entre individus et entre groupes est d’une importance majeure.

Ce socle solide que nous offrent notre pays et notre société nous permet d’affronter les nouveaux défis. Ceux-ci sont nombreux. Que l’on songe aux tensions géopolitiques exacerbées dans le monde, au réchauffement climatique dont les conséquences apparaissent de plus en plus évidentes, ou encore à la révolution profonde qu’entraîne l’intelligence artificielle. Nous disposons, à travers nos structures, d’instruments adéquats pour contribuer à influencer favorablement les changements auxquels le monde est confronté. Conscients de notre place privilégiée, nous voulons assumer une responsabilité particulière.

C’est ainsi que la Belgique joue un rôle de premier plan dans la construction européenne. Celle-ci demeure un modèle pour le monde parce qu’elle permet une coopération intense tout en respectant pleinement les états membres. Nous pouvo18ns nous réjouir qu’au cours de l’année écoulée, l’Europe se soit ressaisie. Pour la première fois, un socle de droits sociaux a été approuvé lors du sommet de Göteborg et une coopération renforcée a été lancée en matière de défense. L’année 2018 devrait être celle de nouvelles impulsions notamment dans les domaines de la sécurité et de l’union économique et monétaire. Dans une telle Europe en mouvement, faisons en sorte que Bruxelles puisse continuer à assumer pleinement son rôle de capitale européenne.

Cette année sera celle d’un nouveau rendez-vous de la démocratie avec elle-même, suivi d’un prochain scrutin quelques mois plus tard. Ce sont là, bien entendu, des moments forts dans la vie de notre pays. Mais la démocratie ne vit pas seulement pendant ou pour ces moments-là. Elle occupe une place centrale dans l’organisation de notre société et contribue ainsi de façon fondamentale à la stabilité de notre pays.

Mesdames et Messieurs,

Le fait que vous soyez si nombreux ici présents, toutes opinions et responsabilités confondues, est l’expression-même de l’interaction fructueuse de notre diversité. Elle illustre parfaitement la stabilité qu’offre aux citoyens notre système démocratique. Continuons à nous y investir.